La Vie et l’Oeuvre de Sigmund Freud, tome 1 : La Jeunesse PDF

Sigmund Freud photographié par Ludwig Grillich, autour de 1905. La la Vie et l’Oeuvre de Sigmund Freud, tome 1 : La Jeunesse PDF de Sigmund Freud est ici exposée sous forme chronologique. En 1860, la famille s’installe dans le quartier juif de Vienne.


Cette monumentale et passionnante biographie fut publiée de 1953 à 1957. Très documentée, elle présente l’immense intérêt d’être rédigé par un proche collaborateur et disciple, qui, ayant suivi une formation intellectuelle semblable à celle de S. Freud fut capable de dialoguer durant 30 ans avec le maître. Il bénéficia en outre de la confiance de la famille Freud, de sa fille Anna en particulier qui lui confia de nombreux documents familiaux.

Pauvre, elle vit dans un petit appartement. Mais les parents ne ménagent pas leurs efforts pour soutenir l’évolution intellectuelle visiblement précoce de Sigismund Schlomo, en le favorisant même par rapport à ses frères et ses sœurs. Pendant les huit années passées au Gymnasium Sperl de Vienne, il est six fois premier de classe. Freud finit ses études universitaires en mars 1881 et devient docteur en médecine. Martha Bernays en avril 1882, ils se fiancent. L’année suivante, Freud devient stagiaire dans le service psychiatrique de Theodor Meynert, considéré en son temps comme le plus grand anatomiste du cerveau, et ainsi il poursuit pendant une année, dans divers laboratoires, une série de recherches sur le système nerveux et l’anatomie du cerveau. En 1884, Freud et son ami Konigstein recherchent les propriétés énergétiques et anti-dépressives de la cocaïne, mais c’est Karl Koller qui découvrit avant eux son pouvoir anesthésiant.

C’est alors que Freud commence à détruire ses papiers personnels, et publie ses travaux sur les encéphalopathies infantiles. Il commence également ses travaux sur l’hystérie avec Josef Breuer. Freud est l’élève de médecine de Jean-Martin Charcot durant quatre mois à Paris, d’octobre 1885 à février 1886. Durant cette période, les possibilités potentielles de la suggestion le stupéfient. En octobre, Freud, en conférence à Vienne, fait un exposé sur L’Hystérie masculine, qui est particulièrement mal reçu par les autorités scientifiques et médicales.