Le doux monstre de Bruxelles ou L’Europe sous tutelle PDF

Fondé par Wilhem en 1833, le mouvement des orphéons, appelés également Sociétés chorales ou Sociétés orphéoniques, était un mouvement festif et musical de masses. Il rassemblait, en France, puis aussi dans d’autres pays, des milliers de chorales masculines le plus souvent subventionnées le doux monstre de Bruxelles ou L’Europe sous tutelle PDF des entreprises ou des municipalités. Quantité de grands concerts et défilés furent organisés.


Dans ce bref pamphlet, Hans Magnus Enzensberger s’attaque frontalement à l’Europe. Une provocation supplémentaire de la part de cet Européen convaincu? Non, un cri d’alarme contre la bureaucratie bruxelloise qui, sous prétexte d’harmoniser, détruit peu à peu l’idéal qui a présidé à la construction de l’Union. Absence de démocratie flagrante, organismes innombrables, langue sclérosée, l’Europe, Enzensberger en est convaincu, travaille aujourd’hui à sa perte.
Une contribution argumentée et mordante au débat sur l’avenir de l’Europe.

Ils pouvaient rassembler jusqu’à des milliers de choristes devant des dizaines de milliers d’auditeurs. Largement oublié en France, sauf au pays basque et dans le sud-ouest, ce mouvement est toujours très important en Catalogne. Le mouvement orphéonique s’est propagé hors de France, avec des orphéons catalans, espagnols portugais. Le mot  orphéon , traduit en catalan, a donné orfeó, orfeón en espagnol et galicien, et orfeon en portugais.

Bien oublié aujourd’hui du grand public, Wilhem et son œuvre orphéonique furent jadis célèbres. Cependant, tous les orphéons français originaux n’ont pas muté ou disparu. Char de l’Orphéon à la cavalcade du 29 mars 1908 à Lembeye. Les orphéons présentent deux caractéristiques : ils sont musicaux et festifs et donnent autant l’occasion de chanter que de faire la fête.