Le Prêtre et le Sexe : Les révélations des procès de l’Inquisition PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’le Prêtre et le Sexe : Les révélations des procès de l’Inquisition PDF à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide.


À l’heure où en Europe occidentale et en Amérique du Nord se multiplient les plaintes pour abus sexuels sur mineurs à l’encontre des religieux en exercice, Alessandro Stella nous invite à une remontée dans le temps.
Il nous emmène dans le Mexique colonial où l’Inquisition a instruit – entre 1540 et 1810 – près de deux mille procès contre des religieux accusés de délits liés à la sexualité. Son étude, qui repose sur une riche documentation produite par les tribunaux ecclésiastiques, est un apport majeur à l’histoire de la sexualité, qui généralement ne s’appuie que sur la littérature.
Comment l’Église condamnait-elle les délits sexuels (pédophilie, viol, harcèlement) commis par les religieux ? Quelles étaient les sentences prononcées comparées à celles rendues aujourd’hui ? Quel était le profil des prêtres déviants et de leurs victimes ?
Dans cet ouvrage, l’auteur s’interroge sur la position de l’Église face à l’amour, la sexualité, la pédophilie et la confession. Il questionne les rapports entre colonialisme et sexualité, entre «le père» et ses «filles en confession» ; la punition et la jouissance ; les figures cléricales du sadomasochisme ; la négation de l’homosexualité et, bien sûr, les authentiques rapports d’amour.

Alessandro Stella est historien, chargé de recherche au CNRS. Ses thèmes de recherche sont les rapports d’exploitation et de domination dans le travail ; les rapports maîtres/esclaves et les autres formes de dépendance servile ; les Noirs dans les mondes ibériques et leurs métissages, à l’époque coloniale ; les questions de désirs, sexualités, amour, notamment relatives aux curés (Andalousie, Mexique, XVIe – XVIIIe siècle). Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, notamment Histoires d’esclaves dans la péninsule Ibérique (Paris, EHESS, 2000) et Amours et désamours à Cadix aux XVIIe et XVIIIe siècles (PUM, 2008).

Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. La France deviendra-t-elle une République islamique ? Ceux qui avancent que la France sera une République islamique dans quatre décennies, ou ceux qui dénoncent dans cette affirmation une fable et un recours raciste au bouc émissaire?

Un film, projeté par le cardinal Peter Turkson, un proche de Benoît XVI,  lors du synode des évêques qui se tient à Rome, fait la part belle à la première hypothèse. L’absence de données sur l’immigration et sa fécondité explique ces perceptions contradictoires et ces affirmations péremptoires. C’est pourquoi Il serait utile de sortir de ce flou afin de raisonner sur des bases solides. A vouloir trop caricaturer et moquer des craintes légitimes, l’auteur illustre le risque que fait courir l’aveuglement volontaire face à la question posée par l’islam radical en France. C’est moins l’islamisation de la France qui est à craindre que l’endormissement des esprits.

André Glucksmann, qui symbolise la résistance d’un intellectuel français confronté aux totalitarismes. Il ne faut pas nier que l’Islam occupe une place de plus en plus importante dans notre pays ! Jamais je n’aurai imaginé qu’une mosquée allait remplacer une église comme c’est le cas à Vierzon? Jamais je n’aurai imaginé des kébabs envahir nos centres villes ! Jamais je n’aurai imaginé de voir tant de femmes portant le foulard dans ma petite ville ! Jamais je n’aurai imaginé que des concours des grandes écoles puissent être réservés aux membres d’une communauté !