Le Soldat Allemand PDF

Acceptez et Propagez l’invitation du Sauveur ! Vaut-il la peine de semer la Parole de Dieu ? Le Soldat Allemand PDF sur page au format A4 – paysage.


La fin du monde est-elle pour demain? Que vous apportent les sectes ? Votre vie a-t-elle un sens ? Nos problèmes : Quelle est leur origine ? Que se passera-t-il le jour J ? La famille, est-elle une entrave à la liberté ? Pour les TRACTS en LANGUE MALGACHE, voir page des TRACTS sur le site Madabibliq.

L’histoire de ce récit débute en juillet 1942, alors que Guy Sajer n’a pas encore dix-sept ans. Sajer, le nom de jeune fille de sa mère. Il travaille ainsi à Chemnitz, puis Dresde. Son intégration dans la Wehrmacht, peu de temps après, le voit faire partie, du fait de son jeune âge, du train des équipages. Stalingrad avant que la 6e armée allemande de Paulus ne capitule. Arrêtée aux environs de Kharkov, l’unité se replie tant bien que mal jusqu’à Aktyrka puis au centre de tri de Kiev. Avec son unité, il connaîtra les combats en première ligne, notamment devant Bielgorod, durant la bataille de Koursk.

Replié sur Aktyrka, il remonte en ligne à Konotop où son unité, encerclée, est contrainte de réaliser une percée pour se libérer de l’étreinte soviétique. Durant cet hiver 1943, on lui octroie alors sa deuxième permission, qu’il passera à la lutte contre les partisans du côté de Lublin, parfois aux côtés d’unités SS. Au printemps suivant, il retrouve ses compagnons d’armes à nouveau sur le Dniepr, où ils se trouvent à nouveau bousculés. Revenu en Pologne, il est expédié avec les restes de sa division en Prusse-Orientale, pour y repousser l’invasion soviétique.

De nombreux combats là aussi ont lieu, sans permettre de contenir l’avancée ennemie. Repoussé dans Memel, il combat au milieu des civils, dans l’attente d’une évacuation. Miraculeusement, Sajer se trouve ainsi transporté au Danemark, puis débarqué à Kiel. Il doit partir au combat contre les Anglo-américains, mais se rend sans combattre, aux environs de Lauenburg. Prisonnier à Mannheim, il est rapidement libéré du fait de son origine française.

La camaraderie au sein de l’armée allemande est le thème le plus fortement développé dans le livre. Ainsi, du début à la fin de son récit, Sajer scande les actes de bravoure, les faiblesses et les actes du quotidien de ses camarades et amis. C, les gelures, les maladies, les amputations et bien sûr les pertes sont rapportés avec force et précision. Au fil du texte et du temps qui passe, on constate dans le récit la déliquescence progressive de toute l’organisation allemande.

De la machine de guerre bien huilée et bien équipée, très mordante encore en 1942, on voit petit à petit comment chaque part du ravitaillement ou de l’équipement va décroissant. L’armement individuel est présent, mais sans trop de détail. On s’attarde un peu sur les mausers, spandau et autre geschnautz, et surtout sur les panzerfausts. Le Soldat oublié, éditions Robert Laffont, 1967. Le Soldat oublié, version intégrale avec les dessins de l’auteur aux éditions Gergovie, 1998.