Le théorème de l’auteur: Logique de la créativité PDF

Ce mémoire a été refusé en Le théorème de l’auteur: Logique de la créativité PDF 2008. Un second mémoire a été présenté en Septembre 2008.


Comment Descartes a-t-il pu nier l’évidence de sa dette à l’égard du cogito d’Augustin, et Jacques Hadamard s’accuser, à l’inverse, de ne pas avoir découvert la relativité avant Einstein ?
Qu’est-ce qui pouvait bien justifier Lacan, lorsqu’il osait affirmer que l’inconscient n’est pas de Freud, mais de lui…
De même, côté art : on se demande pourquoi Borges a voulu faire de Ménard l’auteur du Quichotte ou Duchamp devenir celui d’un urinoir.
Thierry Marchaisse prouve ici que l’on peut devenir le véritable auteur de l’idée d’un autre, et que ce paradoxe, avancé par Pascal voilà plus de trois siècles, est à la fois le verrou et la clé de la logique de la créativité.

Il a été soutenu et validé. Il s’agit de penser notre temps à l’aide de concepts et modèles plus appropriés à la situation. En connaître les limites n’empêche pas de penser et de croiser les approches pour réfléchir à notre condition humaine à l’aube de ce nouveau millénaire. Il s’agit des changements dans l’histoire des sciences, de l’évolution des théories. Le paradigme est un modèle théorique de pensée, qui oriente la réflexion et la recherche scientifique.

Pour cet auteur, l’histoire de la science est discontinue. C’est une période qui vient après la modernité. Pourtant, il est difficile de dater le passage de la modernité à la postmodernité. Pour beaucoup de gens, la modernité continue encore à fonctionner.

Pour ce qui nous concerne, la postmodernité c’est notre temps, elle vient en continuité et en rupture avec la modernité. La pensée de Marx est en continuité avec la pensée moderne, notamment sur le rôle du progrès et de la science, sur la visée d’émancipation, mais il introduit aussi une rupture. Il commence par constater que l’histoire humaine est l’histoire de la lutte de classe. Pour lui, il n’y a pas de nature humaine, mais une ou plutôt des conditions humaines. Un se divise en deux : la société est une unité qui contient au moins deux classes : la bourgeoisie et le prolétariat. La démocratie Le concept de démocratie était important pour la modernité.