Les Archives nationales : état des inventaires, Marine et outre-mer PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. En France, le titre de ministre d’État est utilisé sous différents régimes dans des situations très différentes. Le les Archives nationales : état des inventaires, Marine et outre-mer PDF de ministre d’État est apparu sous Louis XIII pour désigner les conseillers du roi qui siégeaient au Conseil d’en haut, futur Conseil d’État. 1661, début du  pouvoir personnel  de Louis XIV, la nomination par lettres patentes disparaît : le roi appelle qui il veut à son Conseil d’en haut.


Les invitations royales n’étaient valables que pour une séance et devaient donc être renouvelées tant que la personne désignée gardait la confiance du souverain. Les ministres d’État présents au Conseil restaient peu nombreux, entre trois et cinq au cours du règne de Louis XIV, moins d’une dizaine sous Louis XV et Louis XVI. Ils participaient aussi au Conseil des Dépêches. Supprimé au moment de la Révolution française, le titre de ministre d’État a été recréé sous le Premier Empire, Napoléon donne le titre de ministre d’État à des personnalités titulaires de hautes fonctions administratives. Mais ce titre, purement honorifique, ne met pas les bénéficiaires au même niveau que les ministres à portefeuille. Sous la Restauration, le titre est essentiellement honorifique. Il était alors attribué, sans que cela soit systématique ni exclusif, aux ministres sortis de charge, après leur démission.

La situation était nettement différente sous le Second Empire. Napoléon III avait en effet institué un ministère d’État et le ministre d’État était le titulaire de ce ministère. Les différents régimes républicains ont repris le titre de ministre d’État pour l’attribuer à des membres du Gouvernement qu’il convenait d’honorer. Sous la Troisième République et la Quatrième République, le titre de ministre d’État était attribué à des personnalités politiques ou non, afin de leur permettre de participer au gouvernement sans avoir la charge d’un ministère. Ces ministres étaient considérés comme des cautions politiques. Voir aussi Liste des ministres français sans portefeuille.

Trois femmes ont été nommées ministres d’État, toutes sous la Cinquième République : Nicole Questiaux, Simone Veil et Michèle Alliot-Marie. 1, La constitution monarchique, 2e éd. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 27 novembre 2018 à 17:38. Contactez le propriétaire de cette base. Relevés de personnes ayant effectué le même métier, ou victimes des mêmes causes.