Les Bases de la Physique et de la Chime en Seconde PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La vitesse les Bases de la Physique et de la Chime en Seconde PDF son ou célérité du son est la vitesse de propagation des ondes sonores. L’étude de la propagation du son dans l’air s’est étendue à d’autres milieux, gazeux, liquides ou solides.


L’objectif de cet ouvrage est de présenter les notions et les compétences que doit acquérir un élève de seconde afin d’obtenir un bon niveau pour le passage en première S. Des résumés de cours, ce qu’il faut retenir Des exemples simples, pour comprendre les bases Des exercices résolus, pour tester vos connaissances Des outils mathématiques, afin de maitriser les unités, les conversions et les puissances ce dix.

Elle varie selon la compressibilité isentropique et la masse volumique du milieu de propagation. Le problème de la détermination de la vitesse du son a été fondamental dans l’établissement des bases de l’acoustique. Depuis l’Antiquité on conçoit que le son se déplace rapidement, mais pas instantanément. Halley, de Boyle, de Cassini, de Huygens et autres, basées sur la différence de temps de propagation entre la lumière et le son produisent des résultats approchés. Acoustique de Sauveur explique la vibration de l’air dans les tuyaux des instruments de musique à vent.

Comme cette vibration dépend de la vitesse de propagation du son, elle constitue un autre moyen de l’établir. On procède à plusieurs expériences au cours du siècle suivant. La mesure du son est effectuée en tirant des coups de canon la nuit et en mesurant à distance la durée entre la perception de la lumière émise par la flamme à la bouche du canon et la perception du son. On refait à plusieurs reprises les expériences. En 1738, l’Académie des sciences française charge MM. Thury, Maraldi et l’abbé de la Caille d’organiser des nouvelles expériences. La vitesse du son est égale au produit de la vitesse que donne la formule newtonienne, par la racine carrée du rapport de la chaleur spécifique de l’air sous une pression constante, à sa chaleur spécifique sous un volume constant.

En 1822, Arago et Prony réalisent de nouvelles expériences, sur ordre du Bureau des longitudes. Cette valeur est compatible avec la formule de Laplace. Young, Laplace et Poisson relient la vitesse du son à l’élasticité du milieu. Les publications s’intéressent aussi à des sujets moins techniques.