Les Canourgues, mémoire vive. : Singulière banlieue PDF

Cet article est une ébauche concernant une commune des Bouches-du-Rhône. Si vous avez un doute, l’les Canourgues, mémoire vive. : Singulière banlieue PDF de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider.


Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. L’Hôtel de ville pavoisé aux couleurs de la Provence. Point de vue culminant depuis le Château de l’Emperi. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.

Néanmoins, l’Est de Salon-de-Provence, à partir du quartier des Viougues, est sur-élevé. Relevé météorologique de Salon-de-Provence Mois jan. Entrée nord de la ville par la route départementale 538 en 2008. Pélissanne, Saint-Cannat et Aix-en-Provence vers l’est. Eyguières au nord, Miramas et Istres au sud.

Libébus est le réseau de transports urbains de la communauté d’agglomération Agglopole Provence. Les gares TGV les plus proches se situent à Avignon et Aix-en-Provence. L’aéroport le plus proche est celui de Marseille Provence à Marignane. Les plus hautes tours de la commune sont situées au nord. Rue principale du quartier des Canourgues. La ville de Salon est organisée autour du Château de l’Empéri.

On retrouve d’abord le cœur historique avec les petites ruelles et les portes médiévales. Le centre historique a toutefois été grandement réduit dans les années 80 où le choix a été fait d’exproprier et de démolir les îlots insalubres. Le centre-ville a un style provençal traditionnel avec plusieurs édifices en pierre de Rogne. C’est dans les quartiers nord de la ville que l’on retrouve les plus hauts immeubles, dans le quartier des Canourgues. Les deux plus hautes tours sont hautes de 18 étages.

La population est plus concentrée à l’est à l’échelle communale. La périphérie est dominée par des familles avec enfants, où leur représentation est très marquée dans le quartier de la Crau. Comme la plupart des ZUP, le quartier des Carnougues est situé sur d’anciennes terres agricoles : son nom signifie « le champ des chanoines ». 1976 et transformée en MJC en 1995. 60, la ville aménage une ZUP. Francisco Baron, un légionnaire crée le GOSL, groupement omnisport et loisir et loisir pour proposer aux jeunes du quartier des activités sportives.

La GOSL fusionne en 1987 avec le FC Salon. Voyant que le nombre d’activités proposées aux jeunes suite à cette fusion est evenue inexistante, il recrée l’association Glorieux Olympique Sport et Loisir, situé à ce qui en 2018 est l’espace Francisco Barron, ou « Archipel ». En 1999 nait le club de football Aagesc Salon, animé en 2018 par Hadj Daraoua, qui perpétue la tradition du GOSL. L’association NEJMA a été créée pour faciliter l’intégration des personnes ne vivant pas dans le centre ville, qui pour la plupart étaient issues de l’immigration et qui collaborera à ce projet avec pour objectif de contribuer à tisser des liens de convivialité au sein des Canourgues. Les logements sociaux ont été construits dans les années 1960, dans les quartiers des Blazots et de la Monaque.