Les formes de montage dans le cinéma d’avant-garde PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Les formes de montage dans le cinéma d’avant-garde PDF navale au Québec est un film de science-fiction américain coproduit et réalisé par Peter Berg, sorti en 2012.


Aux antipodes du montage transparent élaboré par le cinéma traditionnel, se sont développées dans le champ du cinéma d’avant-garde des formes de montage qui affirment au contraire leur faculté à dissocier plutôt qu’à assembler, se dotant ainsi de vertus critiques à l’égard des totalités classiques. Nourrie notamment par la réflexion de Theodor W Adorno sur les concepts de dislocation et de dissonance en art, cette étude se propose d’interroger ces formes en ternes de passage dune esthétique positiviste à une esthétique de la négativité, soit le renversement de la totalité. de l’unité et de la continuité en leur exact contraire : le fragment, l’hétérogène et la discontinuité. Nous verrons comment les conceptions du montage mises au point dans les années 1920 par Sergueï M Eisenstein et Dziga Vertov sont repensées et prolongées par les cinéastes d’après 1945 (Stan Brakhage, Jonas Mekas, Paul Sharits. Peler Kubelka, Kurt Kren…) et comment se poursuit leur évolution jusqu’aux années 2001), chez des cinéastes et artistes aux approches aussi riches et variées que celles de Rose Lowder. Cécile Fontaine, Augustin Gimel. Philippe Grandrieux, Ange Leccia ou Peter Tscherkassky. Avec leurs films, le (dé)montage se propage à toutes les dimensions du cinéma (récit, figuration, structure, dispositif), illimitant les formes pour les ouvrir ainsi aux principes de non-fini et d’infini.

Saddle Ridge, sur l’île d’Oahu, dans l’archipel d’Hawaï, le signal est émis vers le satellite. Celui-ci amplifie le signal pour le relayer à travers l’espace jusqu’à la planète G. Au même moment, dans un bar sur Oahu, Stone Hopper, capitaine de frégate de la marine américaine, arrose en tête-à-tête le vingt-sixième anniversaire de son frère cadet Alex. Stone reproche à Alex son immaturité, d’être sans emploi et lui dit qu’il doit prendre sa vie en mains. Alex a été relâché et prend un bain glacé dans la baignoire de Stone. Celui-ci lui hurle qu’il est excédé par ses frasques. Il lui apprend que la demoiselle qu’il a draguée est la fille de l’amiral Shane, son supérieur hiérarchique.

Stone oblige Alex à s’engager dans la marine. En 2012, au large d’Oahu, ont lieu les grandes manœuvres RIMPAC. Un tournoi de football est organisé avant le début des manœuvres militaires. La finale oppose l’équipe du Japon à celle des États-Unis. Il lui promet qu’il va la demander en mariage à son père, bien qu’il appréhende beaucoup de faire cette demande à son supérieur. L’amiral Shane, qui va diriger les manœuvres, prononce son discours inaugural sur le navire musée USS Missouri, cuirassé de la classe Iowa. Alex est terrifié par le regard qu’a l’amiral Shane sur lui.

Alex décline la proposition du premier maître Walter  Beast  Lynch de parler de ses problèmes. Alex est convoqué sur le Sampson par Stone qui lui annonce que le procureur militaire lui a appris qu’Alex va être renvoyé de la marine, à leur retour à terre une fois les manœuvres terminées. Sam est chargée de s’occuper du lieutenant-colonel Mick Canales qui est aigri d’avoir été amputé des jambes et n’arrive pas à s’habituer à ses prothèses métalliques. Cinq vaisseaux extra-terrestres en provenance de la planète G se dirigent droit sur l’origine du signal : la station de Saddle Ridge.

Les débris du vaisseau de communications s’écrasent sur Hong Kong, provoquant d’importants dégâts, et également en Écosse, en Allemagne, en France et dans l’Iowa. Les radars ne détectent pas les quatre objets qui se sont immergés au large d’Hawaï. Un échantillon d’un des morceaux du vaisseau qui s’est écrasé sur Hong-Kong est analysé par les Chinois. Ordy repère aux jumelles la partie émergée d’un bâtiment. Le bâtiment n’est détecté par aucun des radars. L’équipe est constituée d’Alex, Raikes et Beast.

Alex grimpe sur la partie émergée du vaisseau. En touchant sa surface, il reçoit une décharge électrique, et est projeté dans l’océan. Un champ de force sphérique infranchissable jaillit des deux plate-formes. Les seuls bateaux présents à l’intérieur du champ de force sont les destroyers Sampson, John Paul Jones et Myōkō. Le Sampson tente d’établir une communication en faisant sonner sa corne de brume.

Un vaisseau répond par une onde sonore dévastatrice. Le John Paul Jones tire un coup de semonce. Alex remonte à bord du John Paul Jones et apprend qu’il est le plus haut gradé survivant et que par conséquent, il est le commandant du navire. Alex, décidé à venger la mort de son frère malgré l’avis défavorable de son équipage, décide d’avancer vers l’ennemi et se prépare à tirer. Le Myōkō restant en retrait soutien l’attaque en tirant sur un vaisseau. Les extraterrestres ripostent, le Myōkō subit des dégâts très graves et ne tarde pas à couler.