Les monnaies royales françaises 987-1793 PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Henri de France, Henri d’Orléans, Henri de Valois et Henri les monnaies royales françaises 987-1793 PDF Bretagne.


Les monnaies royales françaises, frappées depuis l’élection de Hugues Capet (987) jusqu’à l’exécution de Louis XVI (1793), présentent une très grande diversité de types. Elles sont tour-à-tour le reflet d’époques marquées par les guerres ou par des temps de paix propices au commerce. Elles témoignent des modes du temps telle que l’influence de la Renaissance italienne. Outils de propagande, démonstrations de puissance et d’identité, elles permettaient de véhiculer l’image du roi auprès de la population et d’affirmer sa souveraineté sur des territoires nouvellement conquis. Saviez-vous que les monnaies royales ont été frappées dans 185 ateliers monétaires différents? Saviez-vous que les ateliers de Barcelone (Espagne), Modène (Italie) et même Saint-Jean-d’Acre (Palestine) avaient frappé des monnaies au nom du roi de France ? Ce livre vous propose de découvrir leur Histoire, et leurs valeurs.

Il continue les guerres d’Italie, en concentrant son attention sur l’empire de Charles Quint qu’il parvient à mettre en échec. Cateau-Cambrésis qui met un terme au rêve italien. Son règne marque également l’essor du protestantisme qu’il réprime avec davantage de rigueur que son père. Henri II enfant, huile sur panneau de Jean Clouet des années 1520, musée Condé. En tant que second fils du roi de France, Henri reçoit le titre de duc d’Orléans dès sa naissance. Selon le Vénitien Dandolo, il rit rarement,  au point que nombre de ceux qui sont à la cour assurent ne l’avoir jamais vu rire une seule fois.

Il succède à son frère François, mort en 1536, comme dauphin et duc de Bretagne, sans en gouverner le duché dont son père garde l’usufruit. Henri n’a en réalité aucune marge de manœuvre politique, son autorité se limite à la nomination de ses courtisans et amis à des charges et des terres. Ainsi donne-t-il à sa maîtresse Diane de Poitiers les anciennes terres ducales de Rhuys et de Fougères. Orléans à Henri ce qui brouille définitivement les deux frères. En août 1542, il commande l’armée du Roussillon dans la quatrième campagne de son père et de ses alliés allemands et turcs contre Charles Quint et participe au siège de Perpignan. 1544, il repousse les Anglais dans Calais, lève le siège de Montreuil, et échoue de peu à reprendre Boulogne-sur-Mer, finalement rachetée en 1550.

Dans ce contexte, il fit pourtant donner un bal à Fontainebleau à l’occasion du baptême de sa fille, Élisabeth de Valois, en juillet 1546. Cardinal de Lorraine pratiquant le toucher des écrouelles, livre d’heures, BnF. Article connexe : Ministres de Henri II. François de Lorraine, duc d’Aumale, devenu duc de Guise en 1550. Anne de Montmorency, connétable de France. Cour et des conseillers du souverain.

L’ancienne faction au pouvoir est chassée sans ménagement et certains hauts responsables politiques sont emprisonnés et poursuivis par la justice royale. Le nombre de dames d’honneur est réduit et l’accès à la personne royale, resserré. France un État puissant au pouvoir centralisé. 1557 qu’un type unique de poids et mesures soit désormais appliqué à l’ensemble de la banlieue de Paris, puis dans un second temps à tout le ressort du Parlement de Paris, avec dépôt d’un étalon à l’hôtel de ville.