Les parcours en musculation PDF

En 1968, le docteur en médecine Kenneth H. Afin de prouver l’utilité de ses exercices, il publie un ouvrage intitulé Aérobic. Dans les années les parcours en musculation PDF, le mouvement aérobic se développe, se consolide et surtout devient médiatique sous l’impulsion de Jane Fonda.


Celle-ci crée sa propre méthode de travail qu’elle nomme Work Out. Dans les années 1980, le fitness arrive en France. Véronique et Davina sont les précurseurs d’un nouveau mouvement qui prend de l’ampleur. C’est l’émission télévisée Gym Tonic qui les révèle au grand public et qui nous apporte le fameux tube intergénérationnel : toutouyoutou. En 1986, Gin Miller crée les cours d’une composante majeure du fitness : le step.

En France, à travers les exigences de la clientèle et des nouvelles structures de remise en forme, l’évolution du fitness dans les années 2000 a eu pour incidence la venue d’une clientèle plus variée, grâce à des créneaux plus adaptés, accessibles et nombreux et à des activités toujours plus nombreuses, en plus des activités traditionnelles. Selon les objectifs et les résultats escomptés, le fitness regroupe une multitude d’activités. Dans ce cas-là, l’instructeur doit créer lui-même ses chorégraphies. Plus récemment sont apparus des concepts collectifs commerciaux plus évolués comme les produits pré-chorégraphiés. On peut aussi retrouver le total body conditioning. Une nouvelle méthode a vu le jour en 1993, sous le nom de fitness gym TAD, laquelle englobe les techniques aérobiques et le renforcement musculaire issus de la culture physique.

Elle s’exécute non plus au sol mais sur une table ergonomique dite  table d’amplitude Dubus , en abrégé TAD, du nom de son inventeur, l’instructeur ivoirien Jean-Noël Dubus. Aujourd’hui, les centres de remise en forme désignent au sens large les salles de sport qui proposent l’usage d’appareils de musculation, d’appareils d’entraînement cardiovasculaire, d’équipements de gymnastique légers, et parfois même des soins du corps. Des stages de fitness, organisés par des associations ou des entreprises spécialisées, regroupent plusieurs centaines de participants. Les cours, donnés généralement par des instructeurs réputés, varient en qualité selon leur chorégraphie, leur technicité, leur musique et même la personnalité de l’animateur.

Selon le lieu de pratique, les équipements sont plus ou moins importants. Le vêtement de sport doit être adapté aux différentes activités pratiquées, évacuer facilement l’humidité de la transpiration et répondre à des critères de résistance. La compétition est ouverte aux amateurs et aux professionnels, en couple, en individuel ou en groupe pour l’aérobic, en groupe pour le step et le hip-hop. Jean-Noël Dubus invente une nouvelle méthode, abidjan. Faut-il s’entrainer dans une « salle de fitnesse » ?