Les plus belles œuvres de Van Eyck PDF

Jan les plus belles œuvres de Van Eyck PDF Eyck – Man in a Turban – WGA7597. La date et le lieu de naissance exactes du peintre restent inconnus.


« Il a créé un art vivant, inventé ou perfectionné son mécanisme, fixé une langue et produit des œuvres impérissables. Tout ce qui était à faire est fait. »

Eugène Fromentin

Ceci est à l’origine de l’étymologie de son nom  Eyck . Très peu de choses sont connues de sa famille. Plusieurs Van Eyck sont signalés pendant cette période à Maastricht. Binnenhof, alors résidence des comtes de Hollande. Il ne reste aucune œuvre de Jan van Eyck de cette période hollandaise sinon des copies d’œuvres perdues.

Le 6 janvier 1425, le prince-évêque meurt et Jan van Eyck quitte aussitôt La Haye pour rejoindre Bruges. Sa mission n’est pas attachée à une résidence du duc ni pour des travaux traditionnels de décorations pour des fêtes, il est chargé de missions exceptionnelles et secrètes comme l’indiquent les archives bourguignonnes à son sujet. Une rente annuelle fixe lui est régulièrement attribuée jusqu’à sa mort. Il pourrait s’agir d’un voyage de repérage et pèlerinage en Terre sainte pour le duc. Certains tableaux issus de son atelier, tel que Les Trois Marie au tombeau de Rotterdam, comportent en effet des vues topographiques précises de la Jérusalem de l’époque.

Il obtient à chaque déplacement des sommes beaucoup plus importantes que sa rente annuelle. Pendant cette période, Jan van Eyck effectue aussi des déplacements personnels. Il est invité le 18 octobre 1427 lors de la Saint Luc à Tournai. La corporation locale des peintres y organise un banquet en son honneur. En 1430, un document ducal fait penser que Van Eyck réside de nouveau à Bruges.

Van Eyck conserve par ailleurs des commandes privées en parallèle de son travail pour le duc. En 1432, il achève à Gand le retable de L’Agneau mystique entamé par son frère Hubert pour le bourgeois Joost Vijdt. Jan van der Straet, estampe 14 tirée de Nova Reperta, , gravure au burin par Théodore Galle, Folger Shakespeare Library, Washington. Il réalise pour la ville plusieurs commandes : il réalise notamment en 1435 la polychromie de plusieurs statues représentant des comtes et comtesses de Flandre pour la façade de l’hôtel de ville. 1439, alors qu’elle est âgée de 33 ans. Leur premier enfant nait en 1434, le duc en est le parrain et lui donne en cadeau six tasses en argent. Jan van Eyck continue de travailler pour le duc : il voit sa rente annuelle transformée en rente à vie en 1435 et augmentée, passant de 100 à 360 livres par an.