Les trente-trois degrés de la sagesse : L’initiation des Francs-Maçons de la pierre franche PDF

Si les trente-trois degrés de la sagesse : L’initiation des Francs-Maçons de la pierre franche PDF construction s’étend sur trois siècles, à partir de 1240, la cathédrale présente une belle homogénéité de style puisque les critères stylistiques furent respectés à chaque campagne de construction. La cathédrale de Metz est non seulement la cathédrale de France ayant la plus grande surface vitrée, près de 6 500 m2, mais également celle qui présente les plus grandes verrières gothiques d’Europe. Metz, le premier dont le nom nous soit parvenu.


L’un des portails de la cathédrale de Metz offre 33 sculptures exceptionnelles qui exposent la symbolique et le parcours initiatique des Francs-Maçons du Moyen Age. L’auteur a rencontré l’un de leurs héritiers qui, au cours d’un dialogue, a transmis la signification de ces figures de pierre.

La cathédrale Saint-Étienne de Metz, comme la plupart des cathédrales de France est propriété de l’État. Il est par ailleurs responsable de la sécurité de l’édifice. La conservation régionale des monuments historiques finance et pilote au titre de la maîtrise d’ouvrage les travaux de restauration, de réparation et d’entretien. L’architecte en chef des monuments historiques, assure la maîtrise d’œuvre des travaux de restauration. Le clergé, en tant qu’affectataire, assure l’ouverture au public de l’édifice, sa sûreté et les offices. L’association de l’Œuvre de la Cathédrale assure des visites, la visite de la crypte et du trésor de la cathédrale et possède une petite boutique dans la cathédrale.

En 1970, l’aménagement du bras sud du transept, en vue de l’installation d’un nouvel orgue, mit au jour des fondations antérieures à l’époque romane, sans qu’il fût possible de les dater de manière absolue. Ces vestiges présentent une abside orientée semblant correspondre à un sanctuaire d’époque mérovingienne. Les fouilles de 1878-1881 et 1914-1915, dans le sol de la nef et du transept, mirent au jour ses fondations. Il est intéressant de constater que la cathédrale actuelle se superpose presque parfaitement à l’édifice ottonien, le chœur actuel est ainsi à l’aplomb direct de la crypte romane.