Lucky Luke – Tome 20 – BILLY THE KID PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Le texte à côté précise :  Il n’a plus que deux semaines pour déjouer tous ces pièges ! Encore la semaine suivante, on le retrouve, toujours en marge de Shazam, complètement emmêlé dans les fils lucky Luke – Tome 20 – BILLY THE KID PDF sa console.


L’homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, « l’homme qui tire plus vite que son ombre » fait régner l’ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l’Ouest.

Shazam, le personnage de Mauricet qui illustrait jusqu’alors la rubrique, le regarde d’un air narquois et commente :  Et c’est « ça » qui va prendre la relève? En effet, lors du numéro 2890 du 1er septembre 1993, la rubrique Shazam devient : Pas de Joystick pour Kid Paddle. L’enthousiasme grandissant des lecteurs pousse Midam et le rédacteur en chef de Spirou, Patrick Pinchart, à passer de la demi-page à la pleine page. Puis, après quatre ans d’existence de Kid Paddle, un premier album paraît aux éditions Dupuis.

Dans le but de ravir les fans de la série, des centaines de produits dérivés ont été créés à l’effigie du héros dans les domaines du textile, de la bagagerie, de la papeterie, des jeux vidéo, du jouet, etc. Puis, en 2004, une série  spin-off  de Kid Paddle intitulée Game Over et mettant en scène l’avatar virtuel de Kid Paddle : Le Petit Barbare évoluant dans un jeu vidéo. Pour ce projet, Midam collabore avec Adam Devreux au dessin et s’entoure de divers scénaristes. Et enfin, en 2009, Midam crée sa propre structure éditoriale et de gestion de droits dérivés.

Il s’associe toujours avec Araceli Cancino, ainsi qu’avec Dimitri Kennes, ancien directeur général de Dupuis. La première lettre de leur prénom donnera le nom à leur entreprise : MAD Fabrik. Le premier janvier 2014, Mad Fabrik rejoint le groupe français Glénat afin de profiter du savoir-faire acquis par ce dernier dans le domaine du marketing. Cette série présente les aventures d’un jeune garçon nommé Kid Paddle, un gamin d’environ 9 ans fan de jeux vidéo, qui a tendance à confondre les univers de ses jeux avec le monde réel. Il apprécie particulièrement les jeux vidéo et les films  gores , comme il les qualifie lui-même avec délectation.

On notera dans les premiers albums des références à des jeux qui existaient réellement, références qui disparaissent dans la suite de la série. Kid Paddle : le héros de la bande dessinée et du dessin animé. Benji « Big » Bang : un petit génie, ami de Kid, qui invente tout le temps des gadgets, lesquels ne fonctionnent pas toujours. Big n’était qu’un technicien de pacotille mais ses inventions dans les autres épisodes fonctionnent. Au début, il a une autre coupe de cheveux. Horace Becquet : un autre ami de Kid, très naïf et qui se retrouve toujours blessé, généralement d’une énorme fracture à la tête. Toujours partant pour jouer à une partie de Rikiki.

Carole Paddle : la sœur de Kid, qui le prend pour un débile profond et un décérébré. Quand elle « gagne », elle n’hésite pas à étaler sa satisfaction, ce qui énerve et écœure son frère. Le petit barbare : c’est le petit guerrier du jeu vidéo auquel joue le héros. Il perd souvent la partie, ce qui lui a valu une BD spéciale du nom de Game Over. Les Blorks : ce sont des monstres qu’on trouve principalement dans les jeux vidéo de Kid mais aussi dans les films d’horreur qu’il désire voir ou que l’on peut voir sous forme de jouets et autres produits dérivés. Kid et ses amis et mord les personnes qui secouent les machines. Le grand-père de Kid Paddle : dur d’oreille, il entend tout de travers.

La princesse : c’est la fille que le petit barbare doit sauver dans certaines pages des « Game Over » ou dans les jeux de Kid. Max : au départ dans la classe de Carole, c’est maintenant une amie de Kid. C’est une pro du jeu vidéo. Plus ou moins vêtue à la mode gothique, elle fascine Kid. Rikiki le Canard : Horace est son plus grand fan, mais Kid le déteste.

Horace est toujours heureux de prêter à Kid son jeu « Rikiki joue aux échecs ». Lors du tournoi dans la salle de jeu, il est humilié par Kid qui dit qu’Horace se fait battre par la marée au 5e niveau de « Rikiki à la plage » ou qu’il perd au 3e niveau de « Rikiki fait des crêpes ». Joystick Billy : propriétaire de « Planet Zombie », dans lequel on peut retrouver de temps à autre Kid. Augustin Glossaire : le professeur de Kid, il enseigne aussi bien le français que l’histoire en passant par les mathématiques.

Il considère les trois amis comme une bande de débiles profonds et n’hésite pas à le leur dire. Dans la série animée, il est amateur avoué d’Amédée Feuillas, poète décédé. Le voisin de Kid  : Kid fait toujours de drôles de coups accidentels pour faire peur à son voisin. Benjamin Benjamin : le prof préféré de Kid. Il fait toujours en sorte que Kid et sa classe s’intéressent à ses cours en y ajoutant du gore. La Prof’ de Gym : comme on peut s’y attendre, c’est le professeur de sport de Kid et de ses amis.