Mais qui a tué le Comte de Beuvrages? PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Bouchain est une commune française, située dans le département du Mais qui a tué le Comte de Beuvrages? PDF en région Hauts-de-France.


Dans le château de Beuvrages (59) le Comte De La Pilavoine est retrouvé mort, son passage vers l’au-delà? Son trépas? Sa liquidation? Son exécution? Sa perte? Son euthanasie? Son meurtre? Son assassinat? Son suicide? Son parricide? Sa matricide? Son fratricide? Mais en tout cas son décès a eu lieu pendant une soirée organisée par la famille du Comte. Un trio de policiers Valenciennois assez incroyable s’évertue à découvrir les causes possibles de cette fin si soudaine en interrogeant chacun des participants de cette soirée. Tout au long de ces interrogatoires nous découvrons un à un chacun des personnages et petit à petit l’étau se resserre sur le soi-disant assassin, jusqu’au dénouement final ou à la surprise de tous, est dévoilé le ou les coupables.

Ville traversée par le canal de l’Escaut, le vieil Escaut, la Sensée, la route départementale 943 de Bouchain à Aniche, la ligne de chemin de fer de Paris à Valenciennes. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Bouchain est traversé d’ouest en est par l’Escaut. Ce fleuve, peu pratiqué, est surtout fréquenté par des péniches. Il passe au niveau des restes de l’ancien château de Bouchain.

La gare de Bouchain se situe à l’extrémité de la  ville basse , sur l’axe Cambrai-Valenciennes. 9 août 1711 et prise le 12 septembre suivant, par les troupes de la Grande Alliance. 1er au 19 octobre 1712 par les troupes Françaises qui reprennent la place forte. Article détaillé : Centrale thermique de Bouchain.

Belfort en copropriété entre Alsthom et General Electric. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. Bouchain fait partie de l’académie de Lille. Dépret, fabrique de bonbons résineux à la sève de pin et au miel « L’air des Vosges » dite du père Dépret. C’est sur la plate-forme de la tour d’Ostrevant qu’Hitler s’est fait expliquer le déroulement des combats de mai 1940, combats au cours desquels le 45 R. Grand-Large et Petit-Large, anciens fossés de la ville fortifiée, aujourd’hui lieux de rencontre des pêcheurs. Article détaillé : Liste des villes fortifiées de la Région Nord Pas-de-Calais.

Le musée d’Ostrevant, installé dans la tour du même nom. Musée d’histoire locale et des métiers anciens, il abrite diverses collections d’armes, de batellerie, mais aussi divers objets de la vie quotidienne du siècle dernier. Hommage au 45e RI – combats de mai 1940. Le cimetière militaire allemand jouxtant le cimetière communal.

Charles Martel, petit-fils de Pépin de Héristal, comte d’Ostrevant qu’il gouverna au nom de Pépin le Bref dont il épousa la fille, Reine. Pierre Antoine Joseph du Monchaux, savant médecin des armées du roi, né en 1733, mort à Saint-Domingue en 1766. Aimé Auguste Pilate, dit Auguste Pilati, né le 29 septembre 1809, compositeur de musique qui eut ses heures de gloire. Uriane Sorriaux, né le 12 juillet 1859, député, maire de Courrières.

Tanneguy IV du Chastel meurt en sauvant la vie de Louis XI qui assiégeait Bouchain en mai 1477. Guillaume Joseph de Hault, seigneur de Lassus, maire de Bouchain le 7 juin 1719, mort le 31 décembre 1729, est inhumé dans le chœur de l’église de Bouchain. Charlemagne, eut de sa femme légitime Plectrude, deux fils qui moururent avant leur père mais, bien que l’ainé des fils de Pépin laissa un héritier, il choisit, pour lui succéder, Charles Martel, fils de sa courtisane Alpaïde d’Avroy. 1163, fils de Godefroid I dit Geoffroy de Bouchain, aussi dit de Ribemont et de Yolande de Wassemberg, qui était veuve de Bauduin III, comte de Hainaut. Mariée, en secondes noces, à son cousin Jean IV, duc de Brabant, celui-ci la laisse se faire dépouiller de ses possessions par son oncle Jean de Bavière, évêque de Liège.

Léonor Marie du Maine du Bourg Maréchal de France, participe au siège de Bouchain en 1676. Jean Pierre de Selve défend Bouchain, assiégé par le duc de Marlborough, en 1711. Claude Sylvestre Colaud, général de brigade, se replie à Bouchain le 23 mai 1793. François Joseph Kirgener, baron de Planta, lieutenant dans le corps royal du génie, arrêté, comme suspect, à Bouchain en 1793, par ordre du Comité de salut public. Karl Philipp de Schwarzenberg, commandant une partie de l’avant garde du prince de Cobourg, reçut l’Ordre militaire de Marie-Thérèse le 27 avril 1795, après un combat entre Bouchain et Cambrai.

C’est à Bouchain que le père de Charles Bourseul, officier sous la Restauration, s’est marié le 1er décembre 1824, mais il dut démissionner. Claude Mairesse, Docteur en médecine – officier au 45e RI – en fonction à Bouchain pendant les combats de mai 1940. Le Colonel Henri-Paul Desroche, commandant le 45ème RI pendant les combats de Mai 1940. La tour est ronde, crénelée de cinq pièces, ajourée et maçonnée de sable et ouverte du champ sur une gravure des albums de Croÿ datant de 1609. Leignel – Lille – Imprimerie Lefebvre-Ducrocq – 1905.