Maladies non parasitaires des plantes cultivées. PDF

La distinction entre une maladie et un problème d’ordre physiologique n’est pas toujours facile à établir. Ils ne maladies non parasitaires des plantes cultivées. PDF pathogènes que dans certaines circonstances.


Maladies non parasitaires des plantes cultivées . Paris , Baillière , Encyclopédie agricole , 1916 , in 12 , broché XII-420- pages 58 planches , biblio .

On les regroupe sous l’appellation d’organismes  phytopathogènes . Leur domaine d’étude est la phytopathologie. Le terme maladie cryptogamique est utilisé pour les maladies parasitaires causées par un ou des champignons microscopiques. Ce terme est resté même si certains des micro-organismes responsables ne sont plus classés parmi les champignons. Feuilles de vigne atteinte par la flavescence dorée due à un phytoplasme. Les phytoplasmes et spiroplasmes sont un genre de bactéries dépourvues de parois cellulaires, apparentées aux mycoplasmes qui sont des pathogènes pour l’homme.

Ensemble, tous ces organismes forment la classe des mollicutes. Il existe plus de 5000 espèces de nématodes dans le sol. Certains provoquent des gales au niveau des racines des Solanacées. Les symptômes comportent essentiellement des changements de couleur, des altérations d’organismes, des modifications anatomiques, des productions anormales de substances et des altérations diverses du métabolisme.

L’information objective en matière de dégâts et de pertes est souvent fragmentaire et imprécises. Rapidement apparurent des bouillies bordelaises industrialisées, c’était le début du développement de l’industrie phytosanitaire qui depuis n’a pas cessé de mettre au point de nouvelles formulations associant diverses matières actives mises au point par la recherche des grands groupes de la pharmacie pour la plupart. Vers 1950 apparurent les premières molécules de synthèse qui permirent d’améliorer les produits disponibles. Dans le cadre de systèmes de lutte raisonnée, le producteur définit un itinéraire cultural avec un objectif de rendement. Plus celui-ci est élevé, plus il faut être vigilant face au développement des maladies. Des alternatives aux traitements chimiques sont peu à peu mises au point et arrivent sur le marché. Cette catégorie des éliciteurs-phytostimulants apporte des solutions qui ont déjà donné des résultats.

On peut volontairement introduire dans une parcelle infectée une bactérie ou un champignon inoffensif pour la plante mais qui présente des antagonismes forts avec une bactérie ou un champignon particulièrement pathogène. On peut aussi combiner les différentes techniques en prenant plus en compte le facteur environnemental. Ce sont les dysfonctionnements physiologiques de la plante liés à des facteurs tels ceux listés ci-après. Le manque d’eau induit un dessèchement, un ralentissement, et son excès peut provoquer une asphyxie radiculaire. Un climat anormalement pluvieux à une saison donnée peut provoquer un déficit de lumière et un ralentissement de la croissance et de la production. Le manque de lumière comme après une forte éruption volcanique empoussiérant l’atmosphère a les mêmes effets.

Un excès de chaleur s’identifie avec un échaudage du végétal, insolation souvent liée à une diminution de l’hygrométrie provoquant un double stress pour la plante et en ville une diminution du phénomène de rosée. Le gel a lui aussi un effet important. Il provoque des roulures, une fente des troncs et des écorces éclaté par l’eau. Le poids de la neige ou du givre provoque aussi la fracture des branches ou des tiges. Les poussières et substances grasses qui encrassent les feuilles, freinent la photosynthèse tout en favorisant la colonisation de surface par des champignons ou bactéries épiphytes éventuellement pathogènes. Traité de pathologie végétale, Presses agronomiques de Gembloux, 1989, 621 p.

Philippe Lepoivre, Phytopathologie, éditions De Boeck, 2003, 427 p. Jean Semal, Pathologie des végétaux et géopolitique : Une étude de l’interaction entre les phénomènes pathologiques des végétaux, les évènements historiques et l’évolution des mœurs, des sciences et des techniques, La Maison Rustique, coll. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 2 août 2017 à 17:37. Lattes verticales 40x40mm sur les façades de leur nouveau bâtiment. Aménagement gare SNCF Paris, claustra sur les quais de Viry Chatillon.