Mode d’action et devenir de l’herbicide aclonifen: L’aclonifen: son action herbicide PDF

Un herbicide est une substance active ou une préparation phytosanitaire ayant la propriété de tuer les végétaux. Mode d’action et devenir de l’herbicide aclonifen: L’aclonifen: son action herbicide PDF terme  désherbant  est synonyme d’herbicide. Selon leur mode d’action, on peut les utiliser en pré- ou en post-levée.


L’aclonifen est un herbicide de la famille des diphényléthers dont le mode d’action n’était pas connu avant ce travail. Nous avons démontré que cette molécule (utilisée majoritairement en pré- levée)atteint, pour des concentrations identiques, deux cibles biochimiques indépendantes dans le compartiment chloroplastique. Ces deux cibles sont d’une part la cible de tous les diphényléthers herbicides: la protoporphyrinogène oxydase nécéssaire à la biosynthèse des chlorophylles, et d’autre part, la phytoènedésaturase, enzyme clé de la voie de synthèse des caroténoïdes protecteurs de la chlorophylle. Les symptômes correspondent à une décoloration complète des feuilles et, si la lumière est assez forte, à des nécroses foliaires. Le double effet de l’aclonifen explique probablement le fait que peu de mauvaises herbes développent des systèmes de résistance. Nous avons tenté de trouver une marge de sélectivité entre mauvaises herbes et colza. Nos résultats montrent clairement que l’emploi de l’aclonifen sur colza est vain. Par contre,une forte sélectivité existe chez le tournesol par métabolisation au niveau racinaire et stockage vacuolaire.

Phytocide  est un terme générique qui regroupe l’ensemble de ces produits. Avant l’utilisation généralisée des herbicides chimiques, on avait recours à des méthodes de lutte culturale, par exemple en modifiant le pH du sol, la salinité, ou les niveaux de fécondité, pour lutter contre les mauvaises herbes. L’acide 2,4-dichlorophénoxyacétique, premier herbicide de synthèse, fut découvert pendant la Seconde Guerre mondiale. Le premier herbicide moderne, l’acide 2,4-dichlorophénoxyacétique, a été découvert et synthétisé chez Imperial Chemical Industries par W.

En analysant le sol comme un système dynamique, plutôt que comme une substance inerte, il a été en mesure d’appliquer des techniques telles que la perfusion. Quastel a pu ainsi quantifier l’influence de diverses hormones végétales, d’inhibiteurs et d’autres produits chimiques sur l’activité des micro-organismes du sol et évaluer leur impact direct sur la croissance des plantes. Quand le 2,4-D a été commercialisé en 1946, il a déclenché une révolution dans le monde agricole et est devenu le premier herbicide sélectif efficace. 1974 pour le désherbage non sélectif.