Obama : Petite encyclopédie PDF

André the Giant Has a Posse, obama : Petite encyclopédie PDF a donné la campagne Obey Giant. Barack Obama qui deviendra une image-icône de la campagne. En France, Fairey est d’abord exposé à la Base, la galerie éphémère d’Invader où il présente de petits portraits de guérilleros coagulés et plusieurs fois à la Galerie Magda Danysz qui a défendu très tôt son travail en galerie. 2007 lors d’une pièce avec WK interact.


Obama,  » la  » petite encyclopédie, riche de 200 entrées, pour mieux connaître le personnage, à travers son histoire, le regard qu’il porte sur lui-même, ses obsessions, ses proches, son entourage personnel, et bien sûr son équipe de campagne et ses conseillers. Mais aussi les attaques dont il fut l’objet, les mots-clés d’une campagne électorale à l’intensité exceptionnelle, à partir de très nombreuses sources et des deux ouvrages qu’il a publiés :  » Les Rêves de mon père, l’histoire d’un héritage en noir et blanc  » et  » L’Audace d’espérer « . Depuis son entrée en politique, Barack Obama a prononcé des centaines de discours. Sont reproduits ici des extraits de sept d’entre eux, prononcés entre 2002 et 2008. Obama,  » la  » petite encyclopédie, pour mieux connaître la nouvelle Amérique.

Son père était à cette époque médecin. MRKT avec d’autres graphistes et l’artiste Dave Kinsey, Fairey a quitté en 2003 et est entré dans Studio Number One. Le travail de Shepard Fairey est influencé par Andy Warhol, Alexander Rodtchenko, Barbara Kruger, Robbie Conal et Diego Rivera. Fairey créa la version au dinosaure rouge du logo de la fondation Mozilla et la mascotte de Mozilla. Whiskey on a Sunday de Flogging Molly, de la compilation de Led Zeppelin Mothership et de The Greater Of Two Evils d’Anthrax. En 2004, il fait la campagne  Be the Revolution  pour Post Gen. Il fonde Swindle Magazine avec Roger Gastman.

En 2005, Fairey collabore avec DJ Shadow pour un coffret de t-shirts, stickers, affiches et CD. En 2006, Fairey réalise huit gravures de vinyls pour une édition limitée de maxi-45 tours du groupe alternatif Mission of Burma et travaille avec le groupe Interpol. En 2006, sort le livre Supply and Demand : The Art of Shepard Fairey. Le 7 février 2009, débute une rétrospective de son travail à l’Institute of Contemporary Art de Boston.

En janvier 2014, Shepard Fairey expose à la galerie Brugier-Rigail à Paris. Fairey crée aussi  CHANGE  et  VOTE , deux images supplémentaires pour la campagne Obama. Barack Obama lui envoie une lettre de remerciements pour son soutien :  Je veux vous remercier d’avoir utilisé votre talent au service de ma campagne. Vos messages politiques ont encouragé les Américains à croire qu’ils pouvaient changer le statu quo. Vos images ont un effet profond sur les gens, qu’elles soient vues dans une galerie ou sur un panneau indicateur.

Cette image a aussi été utilisée en couverture du numéro de février 2009 de Esquire Magazine. Fairey a réalisé Be The Change, une affiche officielle de l’investiture du président-élu le 20 janvier 2009. Nicolas Sarkozy, à la manière de, et le slogan de campagne de Barack Obama,  Yes, we can! Elle a été également détourner pour lutter contre Donald Trump avec le slogan « nope » et manifester le jour de son installation à la maison blanche. Il est ensuite remis en liberté sous caution. Selon la police, il aurait graffité deux immeubles avec un motif qu’il utilisait lors d’une précédente campagne artistique. L’un des sites est sur la voie ferrée proche de l’université de Boston.

Cette œuvre est transposée en un tableau, un temps accroché au siège de campagne de La République en marche ! Tania Zittoun, Transitions: Symbolic Resources in Development, IAP, 2006, p168. Steven Heller, Véronique Vienne, Citizen Designer: Perspectives on Design Responsibility, Allworth Communications Inc. Tuesday’s big winner: Chicago , Chicago Tribune. Obey’ Street Artist Churns Out ‘Hope’ for Obama , Wired. I would like to thank you for using your talent in support of my campaign.