Orsay : Les arts décoratifs PDF

Cet article est une ébauche concernant l’art. Bureau à orsay : Les arts décoratifs PDF de Louis XV, commencé par Jean-François Oeben et achevé par Jean-Henri Riesener. Travail du métal décoratif dans le style Art déco de Maurice Ascalon, édité par Pal-Bell dans les années 1940.


La collection d’art décoratif du musée d’Orsay est étroitement liée à la décision de créer un grand musée national qui fût consacré à la création artistique de la seconde moitié du XIXe siècle et des premières années du XXe siècle. Elle a été pratiquement constituée au cours de ces vingt-cinq dernières années grâce à une active politique d’achats effectués sur le marché de l’art international et auprès de particuliers, grâce aussi à des dons d’une extrême générosité et à l’application de la loi de 1968 sur les dations. De trois cents lors de l’ouverture de l’inventaire en 1978, le nombre des objets est passé à plus de mille à l’inauguration du musée en décembre 1986 et approche aujourd’hui les mille cinq cents. Ce livre, qui est le premier ouvrage consacré à cette collection, en présente cent cinquante. Les œuvres reproduites apparaissent comme autant de jalons dans l’histoire des formes des années 1850 aux années 1905-1910, Toutes les techniques et tous les pays occidentaux ayant été pris en considération lors de la constitution de la collection, l’ouvrage est une bonne introduction à l’histoire des arts décoratifs de la période. Les œuvres sont présentées suivant le développement chronologique, tandis que sont dégagés les caractéristiques des différents courants : historicisme; éclectisme, Arts and Crafts, Art nouveau

1926 pour un salon de thé à Édimbourg, Crawford’s Tea Rooms. Cette œuvre est conservée à la National Gallery of Scotland. Lustres en bronze aux nombreuses lampes en verre ornant la salle de prière de la Grande Mosquée de Kairouan, en Tunisie. Ce champ inclut tous les artisanats de l’architecture d’intérieur et de la décoration d’intérieur, comme le mobilier et l’ameublement. La distinction entre art décoratif et bel art est surtout fondée sur la fonctionnalité, les intentions, l’importance, le statut d’œuvre unique ou de production liée à un seul artiste. En 1924 et 1925, la poste française émet une série de six timbres à l’occasion de l’exposition internationale des Arts décoratifs à Paris de 1925.

Daniel Rabreau,  Les Arts décoratifs , éd. Association des professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art, Histoire de l’art, no 16, décembre 1991. Henry de Morant et Gérald Gassiot-Talabot, Histoire des arts décoratifs. Des origines à nos jours’,, suivi de Le Design et les Tendances actuelles, éd. Marie Sellier, Arts décoratifs, entrée libre, Éditions Nathan, 2006. Catalogue Yvert et Tellier, tome 1.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 30 mai 2018 à 19:52. The museum collection was founded in 1905 by members of the Union des Arts Décoratifs. It houses and displays furniture, interior design, altarpieces, religious paintings, objets d’arts, tapestries, wallpaper, ceramics and glassware, plus toys from the Middle Ages to the present day. Of interest to the public are the period rooms. There is a distinctive ceiling there once owned by Jeanne Baptiste d’Albert de Luynes, mistress of then duke of Savoy.

Some of the museum’s vast number of exhibitions have been distinguished. The museum reopened on September 15, 2006. Pierre-Alexis Dumas, a principal of Hermès International and the president of the Fondation Hermès, was elected president in 2015. Wikimedia Commons has media related to Musée des Arts Décoratifs. An Old Paris Museum Makes a New Name for Itself ». A Paris mecca of decorative arts begins anew ». Das Musée des Arts décoratifs ist ein Kunstgewerbemuseum in Paris.