Perspective, N° 2 – 2006 : PDF

Atti della XI Sessione Plenaria, 17-19 June 2011, Doctor Communis, fasc. Atti della IX Perspective, N° 2 – 2006 : PDF Plenaria, 19-21 June 2009, Doctor Communis, fasc. Atti dell’VIII Sessione Plenaria, 20-22 June 2008, Doctor Communis, fasc.


Atti della VII Sessione Plenaria, 22-24 June 2007, Doctor Communis, fasc. Click on the title to download it in sections. Atti della VI Sessione Plenaria, 23-25 June 2006, Doctor Communis, fasc. Proceedings of the International Congress of 21-25 September 2003, vol. Proceedings of the V Plenary Session, 24-26 June 2005, Doctor Communis, fasc. Proceedings of the IV Plenary Session, 25-27 June 2004, Doctor Communis, fasc. Proceedings of the III Plenary Session, 21-23 June 2002, Doctor Communis, fasc.

Proceedings of the II Plenary Session, 22-24 June 2001, Doctor Communis, II n. Proceedings of the I Plenary Session, 23-25 June 2000, Doctor Communis, I n. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Effet de perspective dans Ulysse remet Chriséis à son père du Lorrain, vers 1644. Les techniques de perspective utilisent certains des indices qui fondent la perception de la profondeur. Le terme raccourci désigne l’application de la perspective à la figure humaine et aux animaux.

La plupart des méthodes s’appliquent à une portion finie de surface plane, feuille, tableau ou écran. La complexité des procédés de représentation de la profondeur sur une surface sans épaisseur dépend des suppositions de départ de la construction. Les plus simples, comme la perspective cavalière, présentent un résumé des vues en plan et en élévation, plutôt qu’une représentation réaliste. La représentation du volume implique d’abord celle de plans successifs. Un objet proche cache un objet lointain. Pour la plupart des objets, qui n’offrent pas au spectateur de repères évidents, comme dans les paysages naturels, ces considérations suffisent à la production d’une apparence compréhensible comme un volume. Les formes géométriques de l’architecture, dont le spectateur connaît les lignes droites parallèles, exigent des calculs plus rigoureux.

Le désir de réalisme et de rendre le dessin indépendant du coup d’œil de l’artiste amène à utiliser des artifices plus perfectionnés. Galerie du Palazzo Spada construite par Francesco Borromini. L’architecte dispose les parois de ce volume de telle sorte qu’elles semblent être de longs rectangles parallèles, alors qu’ils sont bien plus courts, mais pas rectangulaires. La chambre d’Ames pousse cette illusion d’optique, qui se démasque lorsqu’on change de position. Un décor de théâtre peut représenter à plat une rue ou un paysage, qui prolonge plus ou moins insensiblement la scène, où peuvent circuler les acteurs, avec, souvent, des éléments de décors qui limitent la transition et la rendent insensible. Des psychologues se sont demandé dans quelle mesure l’habitude d’interpréter des images en perspective, comme les photographies, pouvait influencer ces illusions. Le spectateur, face à une représentation à plat d’une scène en volume, fait certainement un effort d’interprétation qui a fait évoquer la suspension volontaire de l’incrédulité.