Plaidoyer pour la création d’une Grande Profession du Droit: La modernisation de la profession d’avocat PDF

Jean-François Copé naît le 5 mai 1964 à Boulogne-Billancourt, alors dans le département de la Seine. Le grand-père choisit par décret de francisation de changer son prénom et son nom pour Marcel Plaidoyer pour la création d’une Grande Profession du Droit: La modernisation de la profession d’avocat PDF. Du côté maternel, son grand-père Ismaël André Ghanassia, fils de Moïse Ghanassia et Djouhar Soussi, originaires de Miliana, est avocat à Alger. Son épouse, Lise Boukhabza, est la petite-fille d’un rabbin originaire de Tunisie, et sa mère est originaire de Tétouan au Maroc.


La profession d’avocat suit une évolution majeure: la paupérisation de l’activité judiciaire qui ne représente plus qu’un tiers de son activité. La majeure partie de son activité se concentre aujourd’hui sur le juridique. Sur ce marché, les avocats sont en concurrence étroite avec les notaires, les huissiers de justice, les avocats aux conseils, ainsi qu’avec les experts-comptables, les banques et les assurances autorisés à titre accessoire à exercer le droit. Or ces différents acteurs ne jouissent pas des mêmes privilèges. Ils bénéficient soit de monopoles ou prodiguent des conseils juridiques gratuitement. Cette distorsion de moyens n’est pas juste et provoquent l’inquiétude chez les avocats qui réclament depuis plusieurs années une réforme. La profession d’avocat est soumise à une concurrence internationale accrue entre les différents systèmes juridiques. « C’est un enjeu majeur pour votre profession (…) et (…) c’est une nécessité évidente » s’exprimait ainsi Rachida Dati, garde des sceaux le 17 octobre 2008 à l’occasion de la clôture de la convention du Conseil national des barreaux à Lille intitulée « Concurrence et compétitivité ».

Son épouse, Nadia Copé, en 2012. Ma communauté, c’est la communauté nationale. Dans le même temps, de 2000 à 2002, il est membre du conseil de surveillance de Dexia Crédit local de France et président du conseil d’administration de l’Institut des managers du développement local. France, chargé par exemple de conseiller l’État dans le projet de fusion GDF-Suez. De 1993 à 1995, Jean-François Copé est membre de la cellule de réflexion économique de Jacques Chirac animée par Nicolas Sarkozy. La même année, il devient délégué général au projet de société au RPR. De 2001 à 2002, il est secrétaire général adjoint du RPR, chargé du projet d’alternance.

Il se fixe deux priorités : la rénovation urbaine et la sécurité. En matière de sécurité, la ville déploie depuis 2003 un réseau de vidéosurveillance. En 2005, il redevient maire de Meaux après la démission d’Ange Anziani. Cependant, si l’affirmation répétée de Jean-François Copé est juste sur la forme, elle est fausse sur le fond. Nicole Bricq qui s’y présente aussi pour la première fois : Jean-François Copé n’est donc pas battu mais rate son parachutage.