Plus de 1600 jeux PDF

Les Jeux paralympiques réunissent plus de 1600 jeux PDF athlètes en situation de handicap de tous les pays pour des épreuves handisports. Les personnes atteintes de paralysie cérébrale participent aux Jeux paralympiques depuis les Jeux d’Arnhem en 1980. Depuis les Jeux paralympiques d’été de Séoul en 1988, les Jeux olympiques et les Jeux paralympiques sont organisés dans la même ville. Avec la participation d’athlètes avec différents handicaps, le terme  paralympique  est aujourd’hui défini comme la réunion de  para , préfixe d’origine grecque signifiant  à côté de  ou  parallèle  et de la terminaison  lympique  des Jeux olympiques.


Les Jeux paralympiques sont ainsi considérés comme solidaires des Jeux olympiques. L’objectif du Mouvement paralympique est de donner l’occasion aux athlètes ayant un handicap physique de se dépasser et de réaliser des performances sportives comparables à celles des athlètes olympiques. Pour que la compétition soit équitable, les athlètes sont regroupés par catégories selon leur handicap. L’objectif est de faire concourir ensemble des athlètes ayant des aptitudes fonctionnelles comparables. Dans chaque handisport, on définit des catégories. Les sourds et malentendants n’ont toujours pas le droit de participer aux Jeux paralympiques.

Ceci peut paraître logique, dans la mesure où les personnes faiblement sourdes ont des capacités physiques peu altérées. Par contre, il est difficile de comprendre pourquoi les sourds profonds qui peuvent avoir une altération de l’équilibre ne participent pas avec les autres handicapés. Les personnes en situation de handicap de mental pouvaient cependant participer aux Jeux olympiques spéciaux qui n’avaient pas lieu la même année que les Jeux olympiques ordinaires et les Jeux paralympiques. Jeux Paralympiques de Londres en athlétisme, natation, et tennis de table. Fédération internationale des sports pour personnes en situation de handicap de mental ont pu  établir de nouveaux critères d’éligibilité incomparablement plus solides que par le passé . La décision de réintégrer les personnes en situation de handicap de mental a été prise lors de l’assemblée générale du Comité international paralympique à Kuala Lumpur. Pour lui, la réticence de certains pays à réintégrer les handicapés mentaux dans les jeux paralympiques  tenait plus aux critères de classification qu’à un rejet de la part des autres athlètes paralympiques .