Politique étrangère, N° 2, 2005 : PDF

La politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne, également connue sous le sigle PESC, était le deuxième des trois piliers instaurés en 1992 par le traité sur l’Union européenne de Maastricht. Pour permettre à l’Union de jouer un rôle politique sur la scène internationale, le traité de Maastricht a institué une politique étrangère et de sécurité commune y compris la définition à terme d’une  politique de défense commune . Articles politique étrangère, N° 2, 2005 : PDF : Histoire de l’Union européenne et Géopolitique des années 1990. La CPE était un processus informel de consultation entre les États membres sur les problèmes de politique étrangère, dans le but de mettre en place une approche commune des questions de politique étrangère et la promotion des intérêts de l’UE et ceux de la communauté internationale dans son ensemble.


L’évidente faiblesse de la CPE, par exemple, les guerres de Yougoslavie, conduisit au désir de renforcer la politique étrangère. Le Traité de Maastricht, qui est entré en vigueur en 1993, établit l’Union européenne. Article détaillé : Chronologie de l’Union européenne. Federica Mogherini avec le secrétaire d’État des États-Unis, John Kerry en 2014 au siège du SEAE. Le Haut représentant, en accord avec la Présidence en fonction, parle au nom de l’UE dans les matières de politiques étrangères mises en commun par celle-ci et peut avoir la tâche d’articuler clairement des positions politiques ambiguës créées par les désaccords parmi les États membres. Il coordonne aussi les travaux des représentants spéciaux de l’UE. Parlement européen a un droit d’information et de consultation.

Depuis le traité d’Amsterdam, deux nouveaux organes ont été créés. Le traité de Nice prévoit la possibilité pour le COPS de prendre lui-même des décisions appropriées pour assumer le contrôle politique et la direction stratégique d’une opération de gestion de crise. La règle générale pour le processus décisionnel dans le deuxième pilier est le consensus. Ce mode de prise de décision diffère de l’unanimité par le fait que l’approbation du projet présenté ne nécessite pas d’être signifiée expressément par les États membres.

En revanche, toute opposition doit être exprimée. Par ailleurs, le traité de Nice instaure une procédure de coopération renforcée pour la mise en œuvre d’une action ou position commune, à l’exclusion des  questions ayant des implications militaires ou dans le domaine de la défense . L’Agence européenne de défense encourage l’augmentation des capacités de défense, les recherches militaires et l’établissement du marché commun européen pour les technologies militaires. Le Conseil européen définit les principes et la ligne directrice de la PESC ainsi que des stratégies communes à mettre en place par l’UE.

Sur la base de ses lignes directrices le Conseil des ministres adopte des actions communes ou des positions communes. Conseil européen définit par consensus des stratégies communes dans les domaines où les États membres ont des intérêts communs importants. Les stratégies communes précisent les objectifs, la durée et les moyens fournis par l’UE et les États membres. Conseil de l’UE peut définir des positions communes qui servent de fil conducteur à la politique menée par les États membres et leur permettent de coordonner leur action. Une fois qu’une position commune est prise par le Conseil, les États membres doivent veiller à ce que leurs politiques nationales s’y conforment.

Conseil de l’UE peut aussi adopter des actions communes qui visent à faire converger les actions conduites par les États membres sur la scène internationale. Leur mise en œuvre relève de la responsabilité de la Présidence et les modalités peuvent être décidées à la majorité qualifiée. Articles détaillés : Relations extérieures de l’Union européenne et Géopolitique de l’Europe au XXIe siècle. Application des grandes libertés de circulation à ces trois pays : en contrepartie ils doivent prendre à leur compte l’acquis juridique communautaire. L’Union européenne a conclu des accords bilatéraux avec la Suisse. Article détaillé : Stratégie pour les Balkans occidentaux. En 2017, l’UE a développé une nouvelle stratégie construite autour de six initiatives principales avec les États partenaires et candidats à l’adhésion dans la région ouest de la péninsule des Balkans.

Articles détaillés : Procédure d’adhésion et relations entre la Turquie et l’Union européenne. Article détaillé : Relations entre les États-Unis et l’Union européenne. Cette coopération s’est étendue à tous les domaines dans lesquels les deux entités jouent un rôle au niveau international. Article détaillé : Relations entre la Russie et l’Union européenne. Les pays de l’UE ne disposant pas d’une politique extérieure commune et unique, celle-ci est décidée au niveau bilatéral entre Moscou et chaque pays concerné. L’enclave russe de Kaliningrad, entre la Pologne et la Lituanie, devient dans ce cadre l’objet de préoccupation pour l’UE. Au sein de l’Union européenne, l’Allemagne est le premier partenaire commercial, loin devant l’Italie et la France.