Poste restante : Alger. Lettre de colère et d’espoir à mes compatriotes PDF

Boualem Sansal au salon du livre de Francfort 2011. Boualem Sansal a une formation d’poste restante : Alger. Lettre de colère et d’espoir à mes compatriotes PDF de l’École nationale polytechnique d’Alger ainsi qu’un doctorat d’économie.


« En France, où vivent beaucoup de nos compatriotes, les uns physiquement, les autres par le truchement de la parabole, rien ne va et tout le monde le crie à longueur de journée, à la face du monde, à commencer par la télé. Dieu, quelle misère ! Les banlieues retournées, les bagnoles incendiées, le chômage endémique, le racisme comme au bon vieux temps, le froid sibérien, les sans-abri, l’ETA, le FLNC, les islamistes, les inondations, l’article 4 et ses dégâts collatéraux, les réseaux pédophiles, le gouffre de la sécurité sociale, la dette publique, les délocalisations, les grèves à répétition, le tsunami des clandestins… Mon Dieu, mais dans quel pays vivent-ils, ces pauvres Français? Un pays en guerre civile, une dictature obscure, une République bananière ou préislamique?
À leur place, j’émigrerais en Algérie, il y fait chaud, on rase gratis et on a des lunettes pour non-voyants. »

Il a été enseignant, consultant, chef d’entreprise et haut fonctionnaire au ministère de l’Industrie algérien. Boualem Sansal, bien que grand lecteur, ne se vouait pas à l’écriture. Il commence pourtant à écrire en 1997, alors que la guerre civile bat son plein. En 1999, il publie son premier roman, Le Serment des barbares, qui reçoit le prix du premier roman et le prix Tropiques. Depuis, il multiplie les rencontres avec ses lecteurs, en France ou en Allemagne. Son livre Poste restante, Alger, une lettre ouverte à ses compatriotes, est resté censuré dans son pays.