Pour le Socialisme – Arguments PDF

Mémorial de la grande famine de 1932, place Mykhailivska à Kiev. Son existence et son ampleur catastrophique ne sont presque plus niées, mais le caractère intentionnel de la pour le Socialisme – Arguments PDF fait encore partout débat. Scène de rue à Kharkiv en 1932. Holodomor et la cartographie consultable sur .


Articles détaillés : Collectivisation en Union soviétique et Planification en URSS. Les principales agglomérations subissent alors d’importantes pénuries, tandis que l’Ukraine doit faire face à une grave disette pendant l’hiver 1928-1929. Fin 1929, avec la politique du  Grand tournant , le pouvoir soviétique met en chantier le premier plan quinquennal afin de surmonter ce qu’il nomme  la crise de la NEP . Le  Grand tournant  postule un développement rapide de l’industrie, financé par l’exportation de céréales. La collectivisation et la dékoulakisation ont pour effet de dresser la majeure partie de la paysannerie contre le pouvoir soviétique. Celle-ci est reportée à l’automne suivant et ses objectifs revus à la baisse.

Le début des années 1930 est marqué par l’aggravation de la Grande Dépression, qui frappe les principales économies capitalistes. En dépit de son isolement relatif, l’Union soviétique subit les contrecoups de cette crise. La réussite du plan, fondé sur l’importation de matériel industriel lui-même financé par la vente de matières premières sur les marchés étrangers, est dès lors menacée. Fils, rejoins l’école des officiers de l’Armée rouge et la défense de l’Ukraine soviétique sera assurée ! Affiche soviétique de 1921 en langue ukrainienne.

1920, le nouveau régime met en place une politique d’ indigénisation  visant à renforcer le sentiment national dans les Républiques et parmi les différentes minorités composant l’Union soviétique. Cette politique, destinée à rompre avec l’héritage tsariste et à lier les groupes nationaux au nouveau pouvoir, se décline en plusieurs mesures. Enfin, les régions et les districts dans lesquels des minorités nationales sont majoritaires accèdent à une autonomie renforcée. La République socialiste soviétique d’Ukraine présente dans ce contexte une importance particulière. Il s’agit de la seconde République composant l’Union soviétique après la RSFS de Russie.

La nouvelle donne économique et politique du début des années 1930 annonce cependant un tournant dans la politique des nationalités conduite par le régime soviétique. Les difficultés économiques et la collectivisation engendrent des manifestations et des soulèvements particulièrement importants en Ukraine, dégénérant parfois en affrontements armés avec le régime. De 1929 à 1930, la République socialiste soviétique de Biélorussie, proche de l’Ukraine, est le théâtre d’une campagne tapageuse contre le  nationalisme biélorusse  qui aboutit à un arrêt brutal de l’indigénisation dans cette république. Si la politique d’ukrainisation n’est pas remise en cause avant la fin 1932, de nombreux signes annoncent le tournant opéré par Staline sur la question nationale. Ces plans drastiques, combinés à une mauvaise récolte en 1931, conduisent l’Ukraine à un début de famine de mai à juillet 1932, pendant la période de  soudure  entre deux récoltes. Le Kazakhstan connaît dès 1931 une grave famine qui emporte près du tiers de la population kazakhe.