Qu’est-ce que le développement durable ? PDF

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants. Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de qu’est-ce que le développement durable ? PDF qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. La récente réglementation européenne réaffirme les grands principes de l’agriculture biologique : gestion durable de l’agriculture, respect des équilibres naturels et de la biodiversité et promotion des produits de haute qualité dont l’obtention ne nuit ni à l’environnement, ni à la santé humaine, ni à la santé des végétaux, des animaux ou à leur bien-être.


Le développement durable est un concept complexe, car il recouvre des problématiques transversales et parfois paradoxales. Mettre pratique le développement durable dans une entreprise, cela implique, en effet, de savoir se positionner entre des contraintes à court terme et une vision à long terme, jongler entre le local et le global, entre la compétition et la coopération. Ce mémento rappelle le contexte et la définition du développement durable, les principes reconnus que sont la responsabilité, le principe de précautions, la transparence, l’information et le principe de participation. II permettra au lecteur de bénéficier d’un tour d’horizon complet et synthétique du sujet pour en connaître les enjeux et les finalités

Les viticulteurs peuvent maintenant utiliser les termes  vin biologique  sur leurs étiquettes ainsi que le logo européen. En effet, jusqu’ici seule la mention  vin de raisins issus de l’agriculture biologique  était possible. Cela va apporter plus de clarté pour les consommateurs et permettre aux viticulteurs de valoriser les spécificités de leur mode de vinification. La viticulture biologique est un secteur en plein développement. Il est homologué par l’arrêté interministériel du 5 janvier 2010 paru au JORF du 15 janvier 2010.