Rapport d’information sur l’impact économique de l’exploitation des gaz de schiste PDF

La batterie d’Elon Musk peut-elle tout changer ? Vidéo : la présentation du Powerwall par Elon Musk. Le Powerwall est un dispositif de batteries pour stocker l’énergie de panneaux solaires ou du réseau électrique, afin d’utiliser l’électricité stockée lors des pics de demande, à savoir le matin ou en soirée, permettant donc d’utiliser l’énergie solaire quand on en a le plus besoin, ou de rapport d’information sur l’impact économique de l’exploitation des gaz de schiste PDF de l’énergie achetée en heure creuse lorsqu’elle est facturée en heure pleine. Grosso modo, une batterie permet de fournir l’électricité dont la maison a besoin pour fonctionner le soir si le soleil est suffisant pour la recharger chaque jour.


La Commission des affaires économiques a décidé de lancer une mission d’évaluation de l’impact économique de l’exploitation des gaz de schiste au niveau mondial. Elle a considéré que le phénomène des gaz de schiste américains pouvait avoir des répercussions très fortes sur l’économie européenne, et devait donc à ce titre être pris en compte dans le cadre du débat sur la transition énergétique. Les travaux de la mission ont effectivement révélé que la révolution des gaz de schiste aura des conséquences, malheureusement défavorables, sur l’économie européenne.Vingt-cinq auditions menées, des échanges avec une cinquantaine d’acteurs « de tous bords », la lecture de plusieurs rapports et études ont fait apparaître que le sujet économique était beaucoup plus consensuel que le sujet environnemental.
À travers ce rapport, Frédéric Barbier, le rapporteur, poursuit un objectif : susciter la discussion autour de deux sujets d’importance majeure, l’évolution du mix énergétique européen et le devenir de l’industrie énergo-intensive française, dans la perspective de l’examen du projet de loi sur la transition énergétique.

Pour Musk, ses batteries permettent d’envisager ce que serait une transition vers un monde d’énergie durable. La question du stockage de l’énergie que se propose de relever Tesla est un problème épineux, comme le soulignait très bien le prospectiviste Jeremy Rifkin dans son livre, La troisième révolution industrielle. Elle est depuis longtemps le point faible du passage aux énergies renouvelables, dont le cycle de production est en grande partie intermittent. A court terme, le gain sera-t-il suffisant ?

Pourtant, si le stimulant projet de Tesla propose l’une des premières réponses industrielles de qualité au besoin de stockage de l’énergie, ses effets pourraient bien être beaucoup moins séduisants qu’annoncés. Sur l’excellent Low Tech Magazine, Kris de Decker calcule, dans un papier très technique, l’avantage écologique de la solution proposée par Tesla. Au mieux, explique-t-il, cette solution pourrait améliorer d’un facteur 2 le dégagement de carbone. Sur Telos, Vincent Champain de l’Observatoire du Long terme, fait un autre calcul. Ce qui modifie considérablement le coût de revient. A long terme, aurons-nous assez de Lithium ?