Salissures de façades : comment les éviter ? : Exemples de solutions techniques PDF

Mur végétal avec une rivière salissures de façades : comment les éviter ? : Exemples de solutions techniques PDF galets en intérieur. Alors que le mur végétalisé est généralement un mur sur lequel poussent des plantes grimpantes, les concepts de mur vivant, mur-manteaux végétalisé et mur végétal décrivent des jardins ou écosystèmes verticaux, plus ou moins artificiels.


Ce guide s’adresse à tous les professionnels, du maître d’ouvrage à l’entrepreneur, de l’architecte au gestionnaire de bâtiment, soucieux de la pérennité esthétique de leur construction ou de leur patrimoine immobilier. De par leur exposition à la pollution atmosphérique et aux particules d’origine biologique (micro-organismes), les façades des bâtiments ont tendance à s’encrasser dans le temps. En fonction de leur vitesse d’apparition et de développement, ces salissures conduisent à la nécessité de travaux de ravalement plus ou moins fréquents et coûteux. Cependant, la propagation des salissures sur une façade répond à des mécanismes connus qui dépendent largement de l’architecture du bâtiment. Elles peuvent donc être limitées en anticipant leur apparition dès la conception de l’ouvrage. Tous les éléments d’une façade sont passés en revue afin de diagnostiquer les salissures rencontrées et de proposer des solutions techniques à mettre en œuvre pour les prévenir ou y remédier. Ce guide a été réalisé avec l’assistance de Flora Genel, ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon, en étroite collaboration avec les ingénieurs du département Enveloppe et Revêtements du CSTB. Il a été conçu à partir de travaux ayant bénéficié du soutien financier du Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA), Direction générale de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction (DGUHC).

La colonisation naturelle de murs par des plantes est habituellement considérée comme un problème, les racines endommageant les mortiers naturels de terre quand ils sont humides, pouvant dans certaines conditions décoller les briques, favoriser l’humidité du mur ou sa vulnérabilité au gel. Une autre forme de mur végétal, en briques de tourbe, a été utilisée pour cette ferme, dont la toiture est par ailleurs végétalisée, près du village de Glaumbær, en Islande. Des structures architectoniques artificielles, ciment ou appareils de pierres maçonnées couvertes de mousses et de quelques plantes existent néanmoins depuis plusieurs siècles, dans quelques grands parcs royaux ou municipaux, initialement toujours associés à des fontaines ou cascades. D’autres techniques de murs végétaux se développent et dans leur sillage ou indépendamment, des designers et paysagistes ont développé de nouvelles méthodes et outils pour les espaces intérieurs. Jardin vertical conçu, en 1993, par Gaetano Pesce à Osaka. Utilisation à caractère publicitaire et de communication, exposition de Nagakute, 2005, Aichi Japon. Des parois végétalisées peuvent être aménagées en extérieur et à l’intérieur de bâtiments, avec ou sans source artificielle de lumière.

Par exemple : Sur le mur porteur est placé une ossature métallique qui soutient une plaque de PVC expansé de 10 mm d’épaisseur, sur laquelle sont agrafées deux couches de feutre de polyamide de 3 mm d’épaisseur chacune. Construction d’un mur végétal sur un centre commercial. Créés au début des années 2000 par l’architecte Montpelliérain Jean François Daures, qui dépose plusieurs brevets européens, les murs végétaux modulables sont composés d’éléments interchangeables à mailles ouvertes. Ce concept développé à Montpellier en partenariat avec une équipe d’ingénieurs acousticiens, thermiciens et structurels, et les scientifiques d’une unité mixte de recherche incluant des chercheurs du CIRAD, du CNRS et de l’INRA.