SE SOIGNER SANS MEDICAMENTS PDF

Cet article est une ébauche concernant la médecine, la pharmacie et la France. Il doit son nom à Louis Vidal qui regroupe et édite les fiches pharmacologiques du docteur Perrin SE SOIGNER SANS MEDICAMENTS PDF Nancy. En 1914, il les rassemble toutes dans un premier catalogue intitulé Dictionnaire des spécialités pharmaceutiques, publié par Vidal et George, 123, rue La Fayette à Paris. En 1997 est joint à l’ouvrage un CD Rom qui comprend l’information sur le médicament.


Dans ce dictionnaire, les médicaments répertoriés sont triés par ordre alphabétique. Seuls les médicaments commercialisés en France et jugés suffisamment importants par l’industrie pharmaceutique figurent dans le Vidal. Le Dictionnaire Vidal, dont le financement est essentiellement assuré par l’industrie pharmaceutique pour l’insertion des RCP, est distribué gracieusement aux médecins du secteur privé et seulement à quelques chefs de service des hôpitaux publics. 000 exemplaires ont ainsi été adressés nominativement aux médecins Français.

Le contenu est divisé en plusieurs sections. Section bleue : classement alphabétique des médicaments par principe actif. Section jaune : classification des médicaments par famille pharmacothérapeutique. Section blanche : médicaments regroupés en monographies. Section saumon : produits parapharmaceutiques classés par ordre alphabétique. Section verte : répertoire alphabétique des établissements dont laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques, stations thermales, etc. Haute Autorité de Santé – Agrément de la Base de données sur les Médicaments Vidal , sur www.

Haute Autorité de Santé – Logiciels d’Aide à la Prescription hospitaliers certifiés selon le référentiel de la HAS , sur www. Comprendre les médicaments que vous prenez , sur eurekasante. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 20 septembre 2018 à 09:02. Un antibiotique peut être à la fois bactéricide et bactériostatique, tout dépendant de sa dose.

Un grand nombre des antibiotiques existants sont constitués de molécules naturelles, fabriquées par des micro-organismes : des champignons ou d’autres bactéries. Ces dernières les produisent pour éliminer les bactéries concurrentes avec lesquelles elles sont en compétition dans leur biotope. Les antibiotiques agissent de manière spécifique sur les bactéries, en bloquant une étape essentielle de leur développement : synthèse de leur paroi, de l’ADN, des protéines, ou la production d’énergie, etc. Par toxicité sélective, on entend que celle-ci est spécifique des bactéries et que la molécule antibiotique n’affecte pas l’hôte infecté, au moins aux doses utilisées pour le traitement. Il a existé des variantes dans cette définition qui différent par la présence ou non des concepts de toxicité sélective, d’origine microbienne et de limitation de cible aux seules bactéries. Les antiseptiques ne sont pas des antibiotiques.

Les antibiotiques ne sont généralement pas actifs contre les virus. Un produit luttant contre les virus est un antiviral. Article connexe : Découverte de la pénicilline. Le premier antibiotique identifié fut la pénicilline. En 1932, Gerhard Domagk met au point chez Bayer AG le Prontosil, un sulfamidé, le premier antibiotique de synthèse.

Ce premier antibiotique de synthèse a ouvert une voie nouvelle dans la lutte contre de nombreuses maladies qui étaient considérées comme incurables auparavant. Après les années 1970, la recherche sur les antibiotiques se ralentit fortement, l’arsenal thérapeutique de l’époque permettant alors de traiter efficacement la plupart des infections bactériennes. L’émergence des résistances de plus en plus nombreuses va modifier ce tableau et stimuler la reprise des travaux. Les antibiotiques ont en particulier fourni des traitements efficaces pour la plupart des grandes maladies infectieuses bactériennes. Le principe d’action des antibiotiques consiste à bloquer sélectivement une étape d’un mécanisme essentiel à la survie ou à la multiplication des micro-organismes. Le mécanisme ciblé par l’antibiotique est le plus souvent spécifique des bactéries et n’a pas d’équivalent chez les eucaryotes et en particulier chez l’humain. Certaines bactéries sont protégées de l’environnement extérieur par une paroi, qui doit croitre quand la bactérie se divise.