Souffrances dans la famille PDF

Please forward this error screen to master. Il revêt bien des significations dans l’enseignement du Bouddha : celles d’insatisfaction, d’imperfection, d’impermanence, de conflit, et de non substantialité. Chaque maître en expose un aspect : ainsi, Ajahn Chah la caractérisait par l’incertitude, tandis que pour Ajahn Brahm c’est « demander à la vie ce qu’elle ne peut nous donner ». Cette souffrances dans la famille PDF  souffrance  vaut au bouddhisme la réputation d’être pessimiste, alors que le message du Bouddha est fondamentalement optimiste puisqu’il dit que l’on peut se libérer de cette insatisfaction ou souffrance.


La famille s avère souvent un lieu de souffrance, où l individu ne trouve ni place ni possibilité d autonomisation.
De ces défaillances de la contenance et de l environnement familial peuvent naître plusieurs pathologies : insuffisance de protection (« On ne peut pas vivre avec moi »), excès de protection (« On a besoin de moi pour vivre »), ou alternance des deux (« A-t-on besoin de moi ? » « A quoi je sers ? »). Pour assurer la survie psychique, se développent des réactions de défense, des constructions individuelles et familiales.
Cet ouvrage étudie ces défaillances familiales et montre comment la thérapie familiale permet de dénouer les liens de souffrance pour faire naître des liens d autonomie et de créativité, qui caractérisent le développement normal de la famille. La thérapie permettant le passage de la « survie » à la « vie » psychique. Cet ouvrage très complet dresse aussi un état des lieux de la thérapie familiale psychanalytique : il présente les concepts de base nécessaires à la compréhension du fonctionnement groupal et familial à travers un études de l uvre de Freud et un panorama détaillé de l apport des auteurs contemporains pour penser la psyché groupale et familiale. Préface de Serge Tisseron.

Les souffrances existent parce qu’il y a des causes qui entraînent leur apparition. Donc il est tout à fait logique de connaître quelles sont ces causes. Ces souffrances sont réelles et elles ne cessent de nous tourmenter, nous sommes obligés de nous interroger sur les origines de ces souffrances. Selon le degré de cessation atteint, on obtient un des quatre stades de libération.

Le bodhisattva, en revanche, retarde le plus possible la libération afin d’aider les êtres à se libérer. Il constate les symptômes, fait un diagnostic de la maladie, trouve la méthode de la guérison et prescrit un remède. Connaissance de ce qui a été accompli concernant dukkha : XI. Connaissance de ce qui a été accompli concernant l’origine de dukkha XIV. Connaissance de ce qui a été accompli concernant la cessation de dukkha XVII.