Travaux pratiques d’orthographe, 3e PDF

Please forward this error screen to travaux pratiques d’orthographe, 3e PDF-wb-11. Le programme du forum a été mis à jour.


J’ai beau chercher, je ne trouve pas de sujets sur ces petits noms, affectueux, moqueurs ou carrément méchants qu’on utilise dans la langue familière pour nommer les habitants ou les ressortissants d’un pays. Ritals, Amerloques, Yankees, Boches, Fridolins, Espagos, en connaissez-vous d’autres? Nous les Français, ici, affectueusement on est  « franchutes », et un peu plus féroce, « gabachos ». Napoléon a eu des velléités d’invasion de la péninsule Ibérique. Dom a écrit:Ritals, Amerloques, Yankees, Boches, Fridolins, Espagos, en connaissez-vous d’autres?

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus. On en trouve aussi à la fin de Doillon, Dico de la violence. Et auriez-vous une idée de comment on qualifie les Grecs, quand on veut être méprisant? Je rajoute à la liste les amerlauds et les godons, chers à Boris Vian et « les maudites faces de citron » de Buck Danny! Des métèques, dans mon contexte, ça marche, merci Majesté. Z’êtes certain que ça marche dans votre contexte? C’est l’histoire sans fin de l’arroseur arrosé.

Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen. Regina, quand vous avez un truand qui s’amuse à railler des commerçants grecs auxquels il vient soutirer de l’argent, pourquoi ne les traiterait-il pas de métèques, puisque je ne trouve pas de mot d’argot correspondant précisément à leur gentilé? Nomina si nescis, perit cognitio rerum. En effet, nous ne tenons pas l’article. Oserais-je dire que cela ne me semble pas indispensable ? Vous avez très bien compris qu’il ne s’agit pas de censurer une forme de langage. Il s’agit de, je lance un grand mot, d’éthique.

A ne pas confondre avec la bien-pensance et le politiquement correct : cela ne me gêne pas de dire qu’un nain est nain  et qu’un aveugle est aveugle, mais aux sobriquets porteurs d’une intention méchante, je ne fais pas de publicité. En faisant des recherches dans le même sens j’ai fini par dessiner une carte d’Europe en y plaçant les principaux noms dont on affuble les voisins. Oui, enfin elle est franco-française, votre carte. Et je n’ai jamais entendu appeler grecs « les pédés ». J’ai une nette préférence pour la longue série des « bouffeurs de », plus drôle et nettement moins raciste.