Travaux pratiques : Noir & blanc et monochromes avec Photoshop PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Ainsi, créer une œuvre où les pixels seraient simplement discernables les uns des autres n’est pas une condition suffisante travaux pratiques : Noir & blanc et monochromes avec Photoshop PDF en faire du pixel art. Dans les années 1980, les créateurs de jeux vidéo sont principalement des programmeurs et non des graphistes.


Cet ouvrage propose une méthodologie complète, accessible et efficace de création de photos noir & blanc ou monochromes avec Photoshop, à travers 27 travaux pratiques à suivre pas à pas :

  • Préparation et prise de vue : photographier en noir et blanc ou en couleur, renforcer le contraste, automatiser les étapes, penser noir et blanc, ajuster le boîtier…
  • Création d’un noir & blanc : rattraper une désaturation à l’aide des Niveaux et des Courbes, utiliser des filtres de couleur, le Mélangeur de couches, le calque de réglage dédie…
  • Monochromes, effets et mise en valeur : passer en sépia, produire un monochrome coloré, diriger la lumière, ajouter du grain ou un vignetage, créer un clair-obscur…
  • Noir & blanc par type de scène : portrait féminin ou masculin, sport, architecture, paysage, animalier…

Dans les années 1990, les professionnels de l’informatique se familiarisent avec les techniques graphiques reposant sur les pixels et un nombre de couleurs limité. Ainsi, on voit apparaître des graphistes et des animateurs numériques professionnels, qui remplacent les programmeurs dans la tâche de réaliser les diverses images vidéoludiques. De nouvelles techniques et bonnes pratiques émergèrent alors spontanément, pragmatiquement ou plus conventionnellement, dans le but de représenter la figure souhaitée avec un minimum de ressources et un maximum de précision. Si l’on souhaite représenter le visage d’un personnage dans un carré de moins de 10 pixels de côté, combien de pixels doit-on utiliser pour représenter sa bouche, ou ses oreilles, ou son nez ?