UE : La politique des transports. Vers une mobilité durable PDF

La Commission propose de nouveaux objectifs en matière d’émissions moyennes de CO2 de l’ensemble des voitures particulières et des camionnettes neuves dans l’UE afin UE : La politique des transports. Vers une mobilité durable PDF’accélérer la transition vers des véhicules à émissions faibles ou nulles. 2030 les émissions de CO2 dans l’UE.


Au carrefour de plusieurs enjeux cruciaux – protection contre le terrorisme, réseaux à grande vitesse, préservation de l’environnement, sécurité routière – la politique européenne des transports est décrite dans cet ouvrage comme un des principaux vecteurs pour les objectifs de croissance, d’innovation et d’emploi.

Au moment où se tient, à Bonn, la conférence internationale sur le climat, la Commission indique que l’UE montre l’exemple. Avec l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, la communauté internationale s’est engagée à progresser vers une économie moderne à faible intensité de carbone, alors que l’industrie automobile se transforme en profondeur. L’UE doit saisir cette occasion de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial, certains pays tels que les États-Unis et la Chine progressant très rapidement. Les propositions présentées aujourd’hui établissent des règles ambitieuses, réalistes et applicables, qui contribueront à garantir des conditions de concurrence équitables entre les acteurs du secteur qui exercent leurs activités en Europe. Les objectifs en matière de réduction d’émissions de CO2 proposés aujourd’hui par la Commission se fondent sur des analyses rigoureuses et sur une large participation de toutes les parties prenantes, des ONG aux acteurs du secteur. Maroš Šefčovič, vice-président responsable de l’union de l’énergie, a déclaré: «Nous sommes entrés dans une ère de transformation économique favorable au climat.

L’ensemble de propositions présenté aujourd’hui met en place les conditions qui permettront aux constructeurs européens de devenir leaders plutôt que suiveurs dans le processus de transition énergétique au niveau mondial. Miguel Arias Cañete, commissaire pour l’action pour le climat et l’énergie, a déclaré: «Une compétition mondiale pour produire des voitures propres s’est engagée, et c’est un processus irréversible. Mais pour que l’Europe puisse jouer un rôle moteur dans cette évolution mondiale, elle doit mettre de l’ordre dans ses affaires. Nous avons besoin d’objectifs adaptés et d’incitations adéquates.

Mme Violeta Bulc, commissaire responsable des transports, a déclaré à ce propos: «La Commission prend des mesures sans précédent pour répondre à un défi dont l’ampleur ne cesse de croître: concilier les besoins de mobilité des Européens et la protection de leur santé ainsi que de la planète. Les réponses à ce défi portent sur tous ses aspects. Elżbieta Bieńkowska, commissaire pour le marché intérieur, l’industrie, l’entrepreneuriat et les PME, a déclaré: «Notre industrie automobile se trouve à un tournant. CO2 en vue d’aider les constructeurs à adopter les innovations et à mettre sur le marché des véhicules à faibles émissions. Cette proposition contient aussi des objectifs pour 2025 et pour 2030. Les objectifs intermédiaires fixés pour 2025 permettront de donner d’ores et déjà un coup de fouet aux investissements. Europe et à offrir des solutions de remplacement à l’utilisation des voitures particulières tout en contribuant à réduire davantage les émissions générées par les transports et la congestion des routes.