Valérian, tome 17 : L’Orphelin des astres PDF

La Terre est devenue, à la suite d’un âge noir, l’une des grandes puissances cosmiques. Elle ajoute une dimension particulière valérian, tome 17 : L’Orphelin des astres PDF genre codifié du space opera, ouvrant ainsi la porte à toutes les séries actuelles de science-fiction, d’anticipation et d’heroic fantasy. Après plusieurs essais personnels de Mézières et Christin, la bande dessinée est librement adaptée sous la forme d’une série d’animation franco-japonaise, Valérian et Laureline. Buck Rogers en couverture du magazine Amazing Stories, août 1928.


Dans Otages de l’Ultralum, le fils du richissime calife d’Iksaladam avait été kidnappé par le Quatuor Mortis. Valérian et Laureline l’avaient récupéré et s’étaient enfuis avec, à leurs trousses, tous les malfrats de l’univers, y compris le Quatuor Mortis, alléchés par la prime de 100 billiards de poutibloks offerte par le papa pour le retour de son fiston adoré. Les voilà maintenant égarés sur les astéroïdes de Shimballil avec le califon à tentacules – un petit salopiaud affectueux mais très difficile à gérer – sans armes, sans propulseur et sans argent. Sur Shimballil, espèce de Californie spatiale où viennent s’agglutiner tous les nouveaux riches, ils vont rencontrer Glü le livreur de pouzzoufs, le Pr Scharz-Metterklume et sa célèbre méthode de gonzo-psycho-pédagogie appliquée (inefficace sur le califon), et Ty Koün IV, le producteur de Cyberkinomax, qui va engager Laureline pour un épisode torride de kinosaga – ce qui nous vaut une irrésistible séquence de baiser « ventouse », avec le très baveux séducteur numéro 1. Après des ouvrages aussi variés que divers, Mézières (avec  » Mon Cinquième Elément  » recueil de ses décors pour le film) et Christin (avec ses  » Correspondances  » en compagnie de J. Ferrandez et J.C. Denis ainsi que son roman  » L’Or du Zinc « ), réunis à nouveau pour Valérian, nous bâtissent encore une fois une aventure loufoque et parfaitement ficelée, avec, dans le même paquet-cadeau, une critique sociale tout à fait pertinente d’un futur aussi absurde que notre présent, mais beaucoup plus hilarant.

1960, époque de la première publication de Valérian et Laureline, les séries de science-fiction sont encore peu nombreuses. Lors de la création en 1959 du journal Pilote, sa rédaction essaye de couvrir l’ensemble des genres de la bande dessinée. Jean-Claude Mézières et Pierre Christin cherchent le sujet d’une histoire à suivre. Christin est un bon connaisseur de John Wyndham, A. Mézières est un lecteur moins assidu du genre, mais il en a lu tous les grands classiques, comme Isaac Asimov, A.

Les planches de Valérian ne sont pas les premières pages de science-fiction dessinées par Mézières. La science-fiction n’était pas le domaine favori de Goscinny, mais il avait un désir d’innover, de proposer dans son journal des travaux originaux. C’est à partir de la quatrième aventure, L’Empire des mille planètes, que la série devient pleinement une série de science-fiction avec le thème du voyage dans l’espace. La série, d’abord sur-titrée Valérian, agent spatio-temporel, a pour héros central Valérian. Depuis L’Ordre des Pierres, la série s’appelle Valérian et Laureline, officialisant ainsi, pour ses 40 ans, la place prise par Laureline mais aussi la perte par les deux héros de leur statut d’agents spatio-temporels.

Dans les trois premières histoires de la série, Valérian pourchasse un dissident, Xombul, superintendant des rêves, qui cherche à prendre le pouvoir à Galaxity. Il pense pouvoir profiter d’un cataclysme nucléaire pour s’approprier des connaissances scientifiques qui feraient de lui un nouveau maître de l’Univers. Sun Rae, un pillard new-yorkais, et Schroeder, un jeune savant, aident Valérian et Laureline à poursuivre Xombul. Dans L’Empire des mille planètes, Valérian et Laureline aident la Guilde menée par Elmir le marchand à rétablir l’ordre sur Syrte-la-Magnifique. Avec l’aide de Valérian et Laureline, de Monsieur Albert, de Ralph le Glapum’tien et des Shingouz, il déjoue les plans de la Trinité d’Hypsis. Cette modification de l’histoire a pour conséquence la disparition de Galaxity, qui était née de l’âge noir. C’est en réunissant des données sur des événements épars qu’ils se heurtent à LCF Sat et de nouveau à la Trinité d’Hypsis.

Valérian et Laureline se lancent à la recherche de la Terre de Galaxity, aux confins de l’Univers, en se joignant à une expédition d’exploration dirigée par la commandante Singh’a Rough’a. Retombés en enfance, Valérian et Laureline sont adoptés par Monsieur Albert. Mais les aventures de Valérian et Laureline débutent aux alentours de l’an 1000. Métro Châtelet direction Cassiopée et 10.